.
-

Grégoire de Nysse (saint), Père de l'Église, fils de sainte Emmeline et frère de saint Basile, de saint Pierre, évêque de Sébaste en Arménie, et de sainte Macrine, naquit à Césarée en Cappadoce, en l'an, 331, fut marié avant de recevoir la prêtrise, et devint évêque de Nysse en 371 ou 372. Exilé en 375 par l'empereur Valens, à cause de son zèle contre les ariens, il revint à Nysse en 378, et. assista en 379 au concile d'Antioche, qui le chargea de visiter l'Arabie et la Palestine, pour y réformer les églises. Il siégea au concile général de Constantinople en 381, fit trois autres voyages dans cette capitale, et mourut vers 400. 

Grégoire de Nysse fut une des grands personnages des premiers siècles du christianisme, et c'est sur des interpolations qu'on l'a accusé d'avoir participé aux idées d'Origène. Le deuxième concile de Nicée lui a donné le titre de Père des Pères. La pureté de son style est comparable à celle des plus beaux temps de la langue grecque.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.