.
-

Gravina (Dominique de). - Historien italien du XIVe siècle, né à Gravina, a écrit en latin le Journal des événements qui se sont passés dans la Pouille de 1332 à 1350; ce Journal est inséré dans les Scriptores rerum ilalicarum de Muratori, tome XII.
Gravina (Pierre). - Poète latin, né à Palerme vers 1453, mort en 1527, embrassa l'état ecclésiastique; se fixa à Naples, où il eut pour protecteurs Gonzalve de Cordoue et Prosper Colonne, et se lia avec Pontanus, Sannazar et autres personnes de mérite. Ses poésies, qui se composent principalement d'épigrammes, ont été recueillies en partie par Scipion Capèce, et imprimées à Naples, 1532. On regrette la perte de son poème De Gonsalvi Cordubae rebus gestis.
Gravina (J. Vincent). - Jurisconsulte et littérateur, né à Roggiano, près de Cosenza, en 1664, mort à Rome en 1718, fonda avec quelques amis à Rome, en 1695, la célèbre Académie des Arcadiens (Arcade). Il obtint en 1699 une chaire de droit civil au collège de la Sapience à Rome, puis enseigna le droit canonique, et eut le mérite de remonter aux meilleures sources. Il ne négligea jamais les lettres; il forma Métastase, et se plut à faire la fortune de ce grand poète. Ses ouvrages ont été réunis à Naples, 1756, 3 vol. in-4; les plus remarquables sont : De Ortu et progressu juris civilis, Naples, 1701-1713; De Instauratione studiorum; Delle Favole antiche, trad. en français par J. Regnault; Della Ragione poetica, 1708; Della Tragedia, 1715. Gravina avait lui-même composé plusieurs tragédies.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.