.
-

Goujet (L'abbé Claude Pierre). - Historien et littérateur né à Paris le 19 octobre 1697, mort à Paris en 1767. Elève des jésuites, il ne voulut pas entrer dans leur ordre et, en 1719, entra à l'institution de l'Oratoire, où on le nomma chanoine de Saint-Jacques l'hôpital. L'ardeur janséniste de l'abbé Goujet se traduisit de suite par son adhésion à l'acte d'appel du cardinal de Noailles contre la bulle Unigenitus. Il aida ensuite l'abbé Fabre dans la suite que celui-ci donnait à l'histoire ecclésiastique de Fleury : deux volumes furent saisis, et défense fut faite de continuer l'ouvrage. Un peu plus tard, l'abbé Goujet, se sentant atteint de la pierre, s'adressa au saint des jansénistes, le diacre Pâris; il éprouva bientôt du soulagement, crut à un miracle et commença à rédiger la vie de François Pâris, dont il ne parut qu'un fragment; cependant il refusa de donner son appui aux convulsionnaires. 

Son jansénisme lui nuisit pendant toute sa vie. Quand il voulut publier son supplément au Dictionnaire historique de Moréri, le cardinal de Fleury voulut lui imposer des modifications; plus tard, Fleury s'opposa à son admission à l'Académie des inscriptions (1735); enfin, en 1737, il empêcha la continuation de la Bibliothèque ecclésiastique de Dupin qu'avait entreprise l'abbé Goujet. Le protecteur de l'abbé, d'Argenson, lui donna alors l'idée d'écrire son histoire littéraire de la France; celle-ci, commencée en 1740, comprend dix-huit volumes qui mènent l'ouvrage jusqu'à la fin du XVIIIe siècle; les volumes XIX et XX sont restés manuscrits; le grand travail auquel il se livra à cette occasion fit perdre la vue à l'abbé Goujet, qui survécut peu à la gêne dans laquelle il tomba. 

Voici le titre de ses principaux ouvrages : Mémoire historique et littéraire sur le Collège royal de France (1758); Origine et histoire de la poésie française et histoire des poètes français avant Clément Marot, introduction à la Bibliothèque poétique de Lefort de La Moricière (1745); Dissertations sur l'état des sciences en France depuis la mort de Charlemagne jusqu'à celle du roi Robert (1737); Mémoires historiques et littéraires de l'abbé Goujet (1767). On possède encore un grand nombre d'éloges historiques et de biographies rédigées par l'abbé Goujet; il a, de plus, laissé un catalogue raisonne en six volumes des livres de sa précieuse bibliothèque qu'il avait mis cinquante ans à réunir et qu'il dut vendre à la fin de sa vie; le bibliographe Barbier a publié une notice sur ce catalogue. (Ph. B.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.