.
-

Gondebaud, roi de Bourgogne, mort à Genève en 516. Fils du roi Gondioc, il avait été fait patrice d'Occident dès 472 par l'empereur Olybrius. Après s'être emparé en 477 de son frère Chilpéric qu'il fit mettre à mort ainsi que son autre frère Gondemar, il s'empara en 491 du royaume de Bourgogne. Bientôt après son avènement, il fit une descente en Italie dont il ravagea les provinces, septentrionales à la faveur de la guerre que se faisaient Odoacre et Théodoric. A son retour, il donna en mariage au roi des Francs, Clovis, sa nièce Clotilde, fille de son frère Chilpéric; mais celle-ci excita bientôt son mari à combattre le meurtrier de son père. 

Attaqué par Clovis et vaincu, Gondebaud, assiégé dans Avignon, réussit cependant à conclure une paix qui lui laissait le trône. Aussitôt après le départ des Francs, il surprit dans Vienne son frère Gondegisile à la trahison duquel il attribuait sa défaite et le massacra. Allié avec Théodoric, roi des Ostrogoths, Clovis attaqua une seconde fois Gondebaud, qui cette fois fut dépouillé de ses Etats; il ne tarda pas cependant à les recouvrer et devint l'allié de Clovis contre les Wisigoths. Tandis que le roi franc combattait en Aquitaine, il envahit la Narbonnaise, prit Narbonne, assiégea Arles, mais fut vaincu par l'intervention des Ostrogoths. Chassé de la Provence, il se retira à Genève où il mourut. Il avait promulgué à Lyon, en 502, le code de lois bourguignonnes connu sous le nom de loi Gombette.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.