.
-

Goldsmith (Oliver). - Ecrivain, né en 1728 en Irlande, mort en 1774, fut destiné à l'Église, préféra la médecine et se rendit à Édimbourg pour l'y étudier. Forcé de quitter cette ville pour dettes, il se sauva sur le continent; parcourut la Hollande, la France, l'Allemagne; la Suisse, voyageant à pied, et  n'ayant souvent d'autre ressource que son talent sur  la flûte. De retour en Angleterre en 1758, il commenca par écrire dans les revues littéraires, puis il publia sous son propre nom divers ouvrages qui lui  firent bientôt une grande réputation. Néanmoins, ses habitudes de prodigalité et son caractère morose l'empêchèrent d'être heureux; il mourut dans un âge  peu avancé.

Oliver Goldsmith  a écrit des romans, dont le plus connu est le Vicaire de Wakefeld, qui fut populaire en France comme en Angleterre; des Contes moraux; des ouvrages historiques élémentaires : Abrégé d'histoire romaine, Histoire de la Grèce, Histoire d'Angleterre; des Lettres sur l'Histoire d'Angteterre; des poèmes, dont le - meilleur est le Village abandanné; des comédies qui eurent beaucoup de succès, surtout She stoops to conquer (Elle s'abaisse pour vaincre), 1772. On trouve dans ses écrits une sensibilité vraie, une philosophie douce, un style facile pur, élégant. Ses Oeuvres ont été publiées à Édimbourg, 1801, 4 vol. in-8. Washington Irving a fait paraître à Paris en 1825 ses Miscellaneous Works. Presque tous ses ouvrages ont  été traduits en français, quelques-uns, notamment le Vicaire de Wakefield, par différents auteurs.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.