.
-

Godwin (Francis). - Prélat et historien, né en 1562, mort en 1633. Fils de Thomas Godwin, évêque de Bath et Wells, il fut nommé au siège de Llandaff (1601), par Élisabeth, en récompense de la publication de son Catalogue of the Bishops of England (1601, in-4), et par Jacques II, à celui de Hereford (1617) pour une traduction latine de ce livre excellent, dédiée à ce souverain : De Prœsulibus Angliae (Londres, 1616, in-4; réimpr. avec une continuation de Richardson; Cambridge, 1743. in-fol.). Ses autres ouvrages principaux sont : Rerum Anglicarum... Annales (1616-28, in-4), traduit en anglais par son fils Morgan Godwin (1630, in-fol.) et en français par le sieur de Loigny (Paris, 1647); Appendix et Commentarium de Praesulibus Angliae (1621-22, in-4); The Man in the Moone (1627, in-8), roman philosophique, traduit en français par J. Baudoin (Paris, 1648, in-8) et où Cyrano de Bergerac  (Voyage sur la Lune)  et le doyen Swift (Le Voyage de Gulliver à Laputa) ont pu puiser des détails pour leurs voyages imaginaires. (B.-H. G.)
Godwin (William). - Economiste et romancier né à Wisbeach (Cambridgeshire) le 3 mars 1756, mort en 1836. D'abord prédicateur dissident, il quitta son poste en 1782 pour habiter Londres, et, sous le ministère Grey, il fut pourvu d'un emploi. En 1797, il épousa Mary Wollstonecraft, avec qui il eut une fille, la future auteure (notamment) de Frankenstein, Mary Shelley. Devenu veuf, il se remaria après quelques années et commença une entreprise de librairie sous le nom d'Edward Baldwin, il publia surtout des ouvrages enfantins. Il attira l'attention par des romans philosophiques, remarquables à la fois par l'intérêt du récit et la profondeur des pensées : Caleb Williams (1794); Saint Leon (1799); Fleetwood (1805); Mandeville (1817) et Cloudesley (1830). Il a aussi écrit en 2 vol. une History of the Life and Age of Chaucer (1803) et les Lives of Edward and John Phillips, neveux et élèves de Milton (1815). Outre ces différents ouvrages, il réfuta les idées de Malthus dans son Inquiry concerning the power of increase in the numbers of mankind (1820), a écrit une History of the Common Wealth of England (1823-1828, 4 vol.), depuis son origine jusqu'à la Restauration de Charles Il, et un volume de Pensées (1831) sur l'homme, sa nature, ses productions et ses découvertes, pleines de spirituelles remarques.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.