.
-

Comtes et ducs de Gloucester

Le titre de comte ou de duc de Gloucester a été porté par plusieurs personnages historiques, la plupart fils ou frères des rois d'Angleterre
Robert, comte de Gloucester, fils naturel de Henri l, soutint les droits de Mathilde (Maud), sa soeur, au trône d'Angleterre contre Étienne de Blois, 1138, et fit Étienne prisonnier, mais il fut pris à son tour par les partisans de ce prince; il recouvra la liberté par l'échange qu'on fit des deux chefs et remporta une nouvelle victoire à Wilton. Il mourut en 1146. Le parti de Mathilde tomba avec lui.

Thomas Woodstock, duc de Gloucester, frère d'Edouard III, fut l'un des tuteurs du jeune Richard II, fils d'Édouard (1371). Fier de quelques succès remportés sur la France, il essaya, dit-on, de détrôner son neveu (1399) ; celui-ci le fit arrêter à Calais et mettre à mort.

Un autre duc de Gloucester, oncle et tuteur d'Henri VI, fut condamné, à l'instigation de l'évêque de Winchester, son rival, qui l'accusa de trahison, 1447. Zélé pour les lettres, il donna à l'Université d'Oxford une bibliothèque riche en livres précieux. 

Richard, duc de Gloucester Richard III.

Le titre de duc de Gloucester fut rétabli en 1764 en faveur de William Henry, neveu de Georges III, mort en 1807.  William Frédéric, fils de W. Henri, feldmaréchal, 1776-1834, lui succéda dans ce titre. Il avait épousé en 1816 la quatrième fille de George III et avait été élevé au rang de prince du sang.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.