.
-

Giraldi (Lilio Gregorio), Lilius Gregorius Gyraldus. - Savant et poète latin, né à Ferrare en 1479, mort en 1552, protonotaire apostolique sous Clément VII, a laissé différents écrits qui ont été réunis à Leyde, 1696, in-fol. Les plus remarquables sont : De annis et mensibus, Bâle, 1541; Historia de Diis gentium, Lyon, 1555, in-fol. On n'avait de son temps, sur la mythologie, que l'ouvrage très imparfait de Boccace, intitulé : Genealogia Deorum : l'ouvrage de Giraldi est le premier qui ait été fait sur cette matière d'après les sources originales; Historiae poetarum tam graecorum quam latinorum dialogi X, Bâle, 1545; Dialogi duo de poetis nostrorum temporum, Florence, 1551.
Giraldi  Cintio (J. B.). - Littérateur, de la même famille que le précédent, né à Ferrare en 1504, professa 12 ans à l'université de cette ville et jouit de la faveur des ducs de Ferrare. Une querelle littéraire qui s'engagea entre lui et Pigna au sujet d'un livre dont chacun d'eux se prétendait l'auteur, le détermina à quitter son pays; il n'y revint qu'en 1573, et mourut trois mois après. On a de lui des tragédies, dont la meilleure est Orbecche (1541), des Poésies diverses, en latin; un poème héroï-comique d'Ercole; une Histoire de la maison d'Este, une Vie d'André Doria, des Discours, etc. Son meilleur ouvrage est un recueil de cent nouvelles intitulé : Gli Ecatomiti, Mondovi, 1565, et traduit par Gabriel Chappuis, Paris, 1584.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.