.
-

Geoffrin (Marie-Thérèse Rodet, dame), née à Paris en 1699, morte en 1777, était fille d'un valet de chambre de la Dauphine. Elle épousa dès l'âge de 15 ans un riche entrepreneur de glaces, dont elle demeura bientôt veuve. Douée de tous les agréments de l'esprit aussi bien que du corps, elle fit de sa maison le rendez-vous des gens de lettres, des savants et des artistes de la capitale ainsi que des étrangers de distinction. Stanislas Poniatowski, qui l'honorait du nom de mère, la fit venir à Varsovie après son avènement au trône de Pologne. On cite de Mme Geoffrin une foule de maximes et de pensées heureuses, et plusieurs actes de générosité accomplis avec une délicatesse admirable. Indulgente et généreuse, elle avait pour devise : donner et pardonner. Amie des idées philosophiques, elle dépensa des sommes considérables pour soutenir l'Encyclopédie. D'Alembert, Thomas et Morellet, qui avaient vécu dans son intimité, ont écrit son Éloge.  Sa fille qui épousa le marquis de La Ferté-imbault, ne partageait pas son goût pour les philosophes.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.