.
-

Grande-Bretagne
Le Pays de Galles
La Grande-Bretagne L'Angleterre L'Écosse Le Pays de Galles

52 30 N, 3 40 W
La Principauté de Galles ou Pays de Galles (en anglais Wales) est une contrée située dans la partie occidentale de la Grande-Bretagne. C'est la plus petite des trois divisions de cette île, dont elle occupe une péninsule, à l'Ouest. Le pays a pour bornes au Nord la mer d'Irlande, à l'Ouest le canal Saint-Georges, au Sud le canal de Bristol, et à l'Est les comtés de Monmouth, de Hereford, de Shrop et de Chester : 65 km sur 140. Superficie 2.779.000 hectares (20 779 km²). Population : 3 millions d'habitants (2010). Cette principauté se divise en 12 comtés. Villes principales : Cardiff (Caerdydd), Swansea, Newport, Rhondda. 

C'est est une haute terre montueuse, abrupte et pittoresque, le plus souvent couverte de prairies. Les vallées y sont profondes, les torrents rapides, la nature sauvage, les montagnes sévères, environnées de nuées, de brumes et de pluies, semées de monuments anciens, de dolmens, de menhirs, de cromlechs, et de ruines énormes de forteresses féodales. Le mont le plus élevé du pays, est le Snowdon.

Le climat est modéré et uniforme, quoique l'air y soit vif et frais et excessivement humide; la moyenne annuelle de pluie est de 1,15 m. Le sol est fertile dans les vallées, mais stérile sur beaucoup de collines.  Dans les prairies que l'humidité du ciel garde en fraîcheur perpétuelle paissent des troupeaux de petits moutons et de boeufs noirs. Les principales productions végétales sont : les céréales, les herbes et quelques fruits

La plus grande partie des habitants est d'origine celtique. La langue anglaise se parle partout, mais les habitants de la campagne ont parfois conservé le dialecte gallois

Les côtes.
Le littoral du Pays de Galles se développe entre l'estuaire de la Severn et le canal de Bristol au Sud  et la Mer d'Irlande, au Nord. La côte occidentale est, quant à elle baignée par le canal Saint-Georges, qui sépare la Grande-Bretagne du Sud de l'Irlande. La longueur des côtes est d'environ 540 km. 

Le long de ces côtes, les repères sont : les baies de Swansea, de Caermarthen, de Saint-Bride, de Cardigan et de Caernarfon (Caernarvon); le détroit de Menai, entre la côte du Pays de Galles et l'île d'Anglesey, réunie à la terre ferme par un pont-tunnel de 3 kilomètres et demi de long; la baie de Holyhead, entre les îles de Holyhead et d'Anglesey; l'estuaire de la Dee, dont la partie orientale appartient à l'Angleterre

Les principaux ports sont : Cardiff, Swansea, Pembroke, Milord, Saint-David's, Cardigan, Caernarvon, Bangor, Beaumaris, dans l'île d'Anglesey et Flint.
-

Pays de Galles : le Snowdon.
Le sommet du Snowdon.
-
Les montagnes.
Le Pays de Galles est hérissé de montagnes, qu'entrecoupent des vallées profondes et qui s'étendent du Sud-Ouest au Nord-Ouest; ces montagnes couvrent de leurs nombreux chaînons le pays tout entier et les comtés anglais de Monmouth; Hereford et Shrop. 

Les vieux terrains forment une région tourmentée, au relief chaotique. Le plissement hercynien a imprimé à l'ensemble des massifs la direction générale nord-est-sud-ouest, dans le centre; presque est-ouest dans le sud. Elle dessine les trois promontoires de Milford, de Gower et de Clamorgan. Mais la région soumise à des phénomènes éruptifs intenses, lui doit un aspect plus tour menté, avec un enchevêtrement du relief qui, malgré sa faible hauteur, la rend presque inextricable, et accroît la sauvagerie de ses montagnes dénudées, aux pentes pauvres, où les troupeaux de moutons trouvent seuls à vivre.

L'érosion y a très fortement émoussé les hauteurs primitives, et dans l'ouest et le sud, les monts Cambriens ont arrondi leurs quartz usés. Mais le plus souvent le vieux grès rouge a revêtu les assises primitives. Les crêtes lui doivent des profils plus hardis et comme démantelés : une allure de ruines grandioses et menaçantes. Vers le nord, les coulées basaltique ont mieux résisté aux attaques des agents atmosphériques. Elles constituent les plus hauts sommets pitons énormes ou véritables murailles presque droites, souvent crêtées de neige, dont le point culminant est au nord-ouest, le Snowdon (1085 mètres). Au Sud, dans les Monts Noirs se trouvent les Beacons de Brecon (886 m). Tout ce massif de montagnes est  haut moyennement de 550 à 600 m,

Toute la région a gardé les traces d'une érosion glaciaire intense, contemporaine de la grand descente des glaciers quaternaires. Nombre de socles sont polis ou comme égratignes par le du rabot de glace qui les a longuement aplanis. Des blocs de pierres énormes, entraînés par le fleuve de glace parsèment la région de témoins erratiques; et le boulder-clay et le drift qui couvrent de leurs limons une grande étendue de la plaine anglaise sont pour une bonne partie constitués de débris de roches galloises. 
-

Paysage du Pays de Palles.
Variété du paysage gallois.

Disloqué par les phénomènes volcaniques de l'époque paléozoïque, effondré par places au-dessous des eaux, sillonné dans toute son étendue de ruptures étoilées qui ne mènent qu'à des vallées closes, disséqué enfin par le passage des grands fleuves de glace qui en remania et en approfondit les vallées, le Pays de Galles a été longtemps une région distincte. Les conquérants n'osaient pas aller poursuivre dans le chaos de ces montagnes pauvres, d'aspect terrible, les farouches autochtones, qui s'y étaient réfugiés : les Gaëls. Là, ils purent, des siècles durant, échapper à la domination successive des Romains (L'Angleterre antique), des Saxons et des Vikings; leur rattachement à la couronne fut tardif. Leur individualité persista longtemps encore après leur soumission à l'Angleterre.

Le pays demeura agricole et pauvre, habité de rudes pasteurs clairsemés jusqu'au jour où dans le sud et dans l'ouest la découverte des champs de charbon devait en transformer les conditions de vie, et faire une région d'industrie intense de cette pauvre terre improductive. Outre les mines de houille; ces montagnes renferment également des métaux en abondance : l'argent et le cuivre à Caernarvon, le plomb à Cardigan, le fer dans tout le sud. 
-

Pays de galles : la Wye.
La Wye à Ross-on-Wye.

Hydrographie.
Plusieurs petits cours d'eau ont leur tracé entièrement compris dans les limites du Pays de Galles. Tels sont le Teify, le Wye, le Towy, le Taff et l'Usk. La Dee a l'essentiel de son parcours dans le Pays de Galles, et ne fait qu'un rapide crochet en Angleterre pour y arroser Chester.  La Wye et la Severn naissent au Pays de Galles, mais arrosent ensuite l'Angleterre. Les fleuves côtiers du Pays de Galles sont : 

  • Au Nord : la Dee (129 km; bassin, 2105 km²), forme le lac Bala, coule vers l'Est, puis se replie au Nord; elle passe à Corwen, à Llangollen et à Chester; le Clwyd, qui passe à Ruthun et reçoit l'Elwy; le Conway, qui passe à Llanrwst.

  •  
  • A l'Ouest : le Dovey; le Rheidal; l'Ystwyth; le Teifi, qui passe à Tregaron et Cardigan; 

  •  
  • Au Sud : le Cleddy; le Cleddeu; le Taf; le Towy, qui passe à Llanberry et Caermarthen et reçoit le Cothi (dr.) et le Gwili (dr.); l'Amman; le Tawe; le Neath; le Llunfy; le Taf; le Ramney; l'Ebn : ces derniers arrosant le bassin houiller et minier du Glantorgan et du Monmouthshire. L'Usk est un peu plus considérable; il passe à Breeknock, Llanelly, Abergavenny, Caerleon et Newport. La Wye est un véritable petit fleuve, bien qu'on l'annexe à la Severn, parce qu'elle se jette dans son estuaire. Elle naît au Plynlimmon, descend au Sud-Est par une vallée sauvage, tourne vers l'Est, et après Hereford, au Sud, baignant Monmouth et Chepstow. Son cours, torrentiel dans la partie supérieure, est ensuite extrêmement sinueux. Ses principaux affluents sont : l'Elan (dr.); l'Ithon (g.); le Lug (g.), qui passe à Leominster; le Monnou (dr.).

  •  
    Carte du pays de Galles.
    Le Pays de Galles sur une ancienne carte (1860).

    Certains lacs sont caractéristiques des formations glaciaires. Un véritable rempart de roches de toutes formes et rie toutes grosseurs a barré les vallées et constitué la plupart des « Ilyns » des Galles du Nord. Le principal de ceux-ci est le Balalake (llynn Tegid), d'où sort la Dee. Mais dans le sud et l'ouest d'autres plus importants (Lacs Wyrnwy, Elan et Claerwen) ne sont que des réservoirs artificiels constitués par le barrage des affluents de la Severn et de la Wye, pour produite l'électricité nécessaire aux usines considérables du voisinage. Le lac de Conway ou Ilynn Conway; le Brecknockmere ou llynn Safaddan, et les lacs de Llanberris, au Nord-Ouest du Snowdon, sont  renommés pour leur aspect pittoresque. (L. Dussieux  / A.-M. B. / G. Martin / L. Abensour).

    '
    La gare de Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwlllantysiliogogogoch.
    ( = « L'église-de-sainte-Marie-dans-le-creux-du-noisetier-blanc-près-d'un-tourbillon-rapide-
    et-l'église-de-saint-Tysilio-près-de-la-grotte-rouge » : c'est sur l'île d'Anglesey, et c'est 
    le plus long nom de localité en Europe...).



    Hervé Abalain, Le Pays de Galles, identité, modernité, Armeline, 2002.

    William Gilpin, Observations Pittoresques sur le cours de La Wye, et sur différentes parties du Pays de Galles, Nabu Press, 2011.

    Dominique Auzias, Le Petit Futé Pays de Galles, Nouvelles Editions de l'Université, 2011.

    Collectif, Guide Vert Angleterre Pays de Galles, Michelin Editions du Voyage, 2011.

    Carte routière : Wales, The Midlands, South West England, N° 11503 (en anglais), Michelin Editions des Voyages

    Collectif, Guide du Routard Angleterre, Pays de Galles, Hachette Tourisme, 2011. 




    Pages sur le Pays de Galles du site Lonely Planet.

    Rubrique sur le Pays de Galles du site Terres Celtes.

    Page en français du site consacré au chemin de fer gallois, le Talyllyn Railway.-
    -




    [La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

    [Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

    © Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.