.
-

Les Fugger. - Riche et illustre famille de Souabe, issue d'un tisserand des environs d'Augsbourg, qui vivait vers 1300. Cette famille acquit d'abord dans le commerce des toiles, puis dans le haut négoce, une immense fortune. A la fin du XVe siècle, elle rendit de grands services aux empereurs d'Allemagne, notamment à Maximilien et à Charles-Quint, en leur faisant des avances considérables; elle en obtint des titres de noblesse et s'allia aux familles les plus anciennes de l'Allemagne. Promus aux plus hautes dignités de l'empire, les Fugger employèrent leurs richesses toujours croissantes à favoriser le commerce et à doter Augsbourg de monuments magnifiques et d'établissements philanthropiques. 

Les membres les plus connus de cette famille sont les trois frères Ulric, Jacques et Georges Fugger; puis Raimond et Antoine, tous deux fils de Georges. 

Ulric reçut en nantissement de l'empereur Maximilien, pour les avances qu'il lui avait faites, le comté de Kirchberg et la seigneurie de Weissenhorn, qui restèrent par la suite la propriété de sa famille; il encouragea les savants et soutint les efforts de Henri Étienne lorsqu'il publiait son Trésor de la langue grecque

Antoine et Raimond firent en grande partie les frais de l'expédition de Charles-Quint contre Alger, et obtinrent de lui le droit de battre monnaie. Antoine Fugger, recevant un jour l'empereur, brûla devant ce prince, pour le fêter dignement, tous les titres de créance qu'il avait sur lui. 

Il existe encore plusieurs branches de cette famille en Allemagne, notamment celle de Kirchberg et celle des Babenhausen, élevée au rang de princes d'empire par l'empereur François en 1803.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.