.
-

Fuad-Mehmed-Pacha, homme d'État et littérateur ottoman, né à Istanbul en 1814 d'une famille de poètes, commença lui-même par faire des vers, puis étudia la médecine, enfin entra au bureau des interprètes de la Porte, et étudia les langues étrangères, la diplomatie, l'économie politique; fut attaché comme premier secrétaire à l'ambassade de Chekih-Effendi à Londres (1840); rapporta d'Espagne, où il occupa un second poste diplomatique (1844), des travaux politiques et des oeuvres littéraires; fut nommé grand interprète de la Porte (1845), puis grand référendaire du divan (1848); fut chargé de missions importantes dans les Principautés danubiennes (1848), à Saint-Pétersbourg (1850) et en Egypte (1852); devint ministre des affaires étrangères (1853), membre du conseil du tanzimat et pacha (1854), à la suite d'une insurrection des Grecs d'Epire étouffée par lui; rentra au ministère des affaires étrangères (1855-60); signala son administration par la création de phares et de télégraphes et par la répression de violences exercées contre les chrétiens en Syrie; et prit part en 1856 au Congrès de Paris; fut porté au ministère de la guerre qu'il occupa jusqu'à sa mort (1869).  Il a publié une Grammaire ottomane (1852), et fit partie de l'Académie des sciences et belles-lettres d'Istanbul dès sa fondation (1851).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.