.
-

François II d'Allemagne

François II d'Allemagne (François Ier d'Autriche), né en 1768, mort en 1835, succéda en 1792 à son père Léopold II, comme empereur d'Allemagne, roi de Bohème et de Hongrie. Frère de Marie-Antoinette, épouse de Louis XVI, il se trouva engagé dès le commencement de son règne dans la guerre contre la France : il fut battu partout et se vit contraint de signer en 1797 le traité de Campo-Formio, qui lui enlevait les Pays-Bas et la Lombardie Ayant peu après repris les armes, il ne fut pas plus heureux, se fit battre à Marengo, et perdit par le traité de Lunéville (1801) toutes ses possessions sur la rive gauche du Rhin. Dans une troisième campagne, en 1805, il fut battu à Elchingen, à Ulm, à Austerlitz, et signa la paix de Presbourg (auj. Bratislava, en Slovaquie), qui diminuait encore ses possessions.

Lors de l'établissement de la Confédération du Rhin, il dut renoncer au titre d'empereur d'Allemagne, 1806, et prit, en se bornant à ses États héréditaires, le titre d'empereur d'Autriche, sous le nom de François Ier. Il tenta une quatrième fois le sort des armés en 1809, fut encore battu à Eckmühl, à Wagram et se vit contraint de demander la paix (paix de Schoenbrunn) : pour la cimenter, il donna sa fille Marie-Louise à l'empereur Napoléon (1810). Néanmoins, il entra en 1813 dans la coalition contre son gendre et contribua puissamment à le détrôner. Les événements de 1814 le remirent en possession de la plus grande partie de ses États, et il régna depuis paisiblement jusqu'à sa mort.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.