.
-

Amas du Fourneau (Fornax)

Amas de galaxies- Fourneau

Source : The STScI Digitized Sky Survey / NASA/CXC/Columbia U./C.Scharf et al.
compositage : Imago Mundi (visible et X (halo bleuté)), © 2004.
L'amas du Fourneau (Fornax) est un amas de galaxies situé à 65 millions d'années-lumière de nous, ce qui en fait une structure relativement proche du Groupe Local (Les Grandes structures). Cet amas est dominé par la galaxie NGC 1399, située près de son centre. Sur l'image ci-dessus, ont remarque en bas à gauche NGC 1404 et à droite NGC 1387.

Sur la base d'une étude conduite à l'aide du télescope anglo-australien AAT, les astronomes ont annoncé en avril 2004 y avoir découvert une petite cinquantaine de galaxies naines ultra-compactes. Ces mini-galaxies dont on ignorait l'existence jusqu'à ce que la même équipe en ait découvert six en l'an 2000 (et ensuite une poignée supplémentaire dans l'amas Virgo), pourraient être plus nombreuses dans l'univers que les galaxies ordinaires (spirales et elliptiques). Selon les mêmes chercheurs, ces objets extrêmement petits  - typiquement 120 années-lumière de diamètre, où sont rassemblées quelques dizaines de millions d'étoiles - pourraient se comprendre comme le matériau à partir duquel se constituent les galaxies plus grosses. 

De nouvelles images, obtenues dans le domaine X par le télescope spatial Chandra et publiées en septembre 2004 montrent par ailleurs que le centre de l'amas est immergé dans un  immense nuage de gaz. Celui-ci, d'une température de dix millions de degrés, s'étend sur plus de 500 000 années-lumière. Sa forme allongée suggère que le gaz ultra-chaud qui le compose se déplace dans un milieu où se trouve déjà un nuage, plus grand encore, mais moins dense.

Si l'on ajoute cette détection aux observations optiques du groupe de galaxies situées à la périphérie de Fornax, il est possible de mieux comprendre les mécanismes qui y sont à l'oeuvre. Les galaxies paraissent venir en collision avec le coeur de l'amas et se situeraient le long d'une structure filamentaire, dont la matière, principalement sombre, chuterait elle aussi vers le centre de gravité de cette vaste structure cosmique. La "queue de comète" , tournée vers l'extérieur,  et qui semble émerger de la galaxie elliptique NGC 1404, est un témoin de cette chute. Elle montre comment le gaz que contient la galaxie en est expulsé du fait de sa collision avec le gaz chaud du milieu intergalactique. En s'appauvrissant ainsi en matière interstellaire, NGC 1404 est condamnée à plus ou moins courte échéance à ne plus pouvoir former de nouvelles étoiles. Par contraste, NGC 1387, ne semble pas menacée par cette éventualité.

.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.