.
-

Fielding (Henry). - Romancier anglais, né en 1707 à Sharpham-Park (Somerset), mort à Lisbonne en 1754, était fils d'un lieutenant général et fut d'abord destiné au barreau. Ayant épuisé sa fortune dans la dissipation, il fit des comédies et des romans pour vivre, puis il obtint une place de juge de paix à Londres, emploi qui le tira de la misère et qu'il remplit avec zèle et talent. Walter Scott appelle Fielding le créateur du roman anglais : il est en effet le peintre fidèle de la société anglaise de son temps; il combattit à outrance l'hypocrisie puritaine; ses tableaux sont vrais, ses intrigues bien conduites; sa gaieté, un peu grivoise, mais de bon aloi. Il se place entre Cervantes et Lesage. Le plus célèbre de ses romans est Tom Jones ou l'Enfant trouvé, 1750, qu'on regarde comme un modèle du genre. On a encore de lui Jonathan Wild, Joseph Andrews, 1742; Amélia, 1751. Plusieurs de ses comédies sont imitées de Molière. Tom Jones a été traduit par Laplace, 1750, Chéron, 1804, Labédollière, 1833, Dufauconpret, 1836, L. de Wailly, 1846; Jonathan Wild, par Picquet, 1763; Amelia, par Mme Riccoboni. Les Oeuvres complètes de Fielding ont été plusieurs fois publiées, notamment à Londres, 1833, 10 vol. in-8. 

Sa soeur, Sarah Fielding, a donné le roman de David Simple, 1749, et quelques autres écrits.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.