.
-

Ferdinand IV, l'Ajourné

Ferdinand IV, l'Ajourné, est un roi de Castille et Léon, mort le 17 septembre 1312. Il n'était âgé que de neuf ans lorsqu'il succéda à son père Sancho IV le Brave (1295), sous la tutelle de la reine doña Maria de Molina. La mi norité du jeune roi ne fut qu'une longue guerre civile. Don Juan, son oncle, et don Enrique, fils d'Alonso X, se disputèrent la régence et la personne du prince, pendant que Diego de Haro, sire de Biscaye, se déclarait indépendant. Les Lara s'armèrent en faveur du roi pour le trahir aussitôt. Diniz de Portugal soutint, puis abandonna l'infant don Juan. L'Aragon, Grenade et le Portugal s'allièrent aux seigneurs révoltés pour démembrer la Castille. Alfonso de La Cerda fut proclamé roi dans Sahagun; Jayme Il s'empara du royaume de Murcie, mais, au siège de Mayorga (Majorque), l'armée confédérée se dispersa, décimée par l'épidémie, après avoir tout ravagé aux environs. Le roi Diniz fit la paix, Jayme II s'occupa des affaires de Sicile, La Cerda dut renoncer à ses prétentions au trône en échange d'une rente et d'un magnifique apanage; la plupart des grands vassaux se soumirent les uns après les autres. Malgré son tuteur don Enrique, Ferdinand épousa doña Constanza, fille du roi du Portugal, et l'ordre se rétablit peu à peu (1302). 

Dès qu'il put songer à la guerre sainte, le roi de Castille envahit le royaume de Grenade, où régnait alors Abd-Allah Mohammed III. Jayme II attaquait Almeria. repoussé devant Algesiras, Ferdinand s'empara cependant de Gibraltar, grâce à Guzman le Brave. Les Maures perdirent encore les villes de Quesada et de Bedmar et payèrent 5000 doubles d'or (1309). Lors du procès des Templiers, le roi confisqua leurs biens, en vertu d'une bulle du pape Clément V; l'ordre fut aboli en Espagne, comme dans le reste de la chrétienté, et ses dépouilles enrichirent les chevaliers de Calatrava. Au moment où il allait partir pour une nouvelle expédition contre les Musulmans, Ferdinand fit mettre à mort deux fidalgos, Alfonso et Pedro Carvajal, accusés de meurtre et de pillages. On leur trancha les pieds et les mains, puis leurs corps mutilés furent précipités du haut de la Peña de Martos. Les suppliciés avaient protesté de leur innocence, et assigné le roi devant Dieu, dans un délai de trente jours, prenant à témoin saint Pierre et saint Paul, et l'apôtre saint Jacques pour greffier, dit un romance. En effet, le terme accompli, Ferdinand IV fat trouvé mort dans son lit. De là vint son surnom d'Ajourné (Emplazado). Il eut pour successeur son fils, Alonso XI. (Lucien Dollfus)

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2014. - Reproduction interdite.