.
-

Ferdinand II

Ferdinand II est un roi de Léon, mort en 1188. Il était le deuxième fils d'Alonso VII (Alphonse VII), et reçut en partage le royaume de Léon à la mort de son père (1157) L'aîné, Sancho III le Désiré, avait hérité de la Castille. Quand Sancho mourut (1158) laissant un fils en bas âge, Alphonse VIII, Ferdinand intervint dans la querelle des Castro et des Lara qui se disputaient entre eux la tutelle du prince; il entra en Castille et s'empara de la régence. 

Après de longues guerres civiles dans lesquelles il soutint le parti des Castro, Ferdinand épousa doña Teresa, la fille du comte Nuño, le chef des Lara. Pour contracter ce mariage, il avait répudié, sous prétexte de parenté, sa première femme Urraca, fille d'Alphonse Henriquez, roi du Portugal. 

Peu après, il abandonnait la Castille. Ses propres Etats venaient d'être attaqués. Alphonse Henriquez, allié du roi de Navarre, s'était emparé de Badajoz (1179). Comme les Léonais approchaient et qu'il sortait de la ville, le Portugais tomba de cheval en franchissant la porte, se brisa la jambe et fut fait prisonnier. Traité avec courtoisie et remis en liberté, il rendit les villes conquises. 

En 1184, les Almohades s'étaient jetés sur le Portugal et assiégeaient Santarem. Sous prétexte d'aller secourir Alphonse Henriquez, Ferdinand s'avança jusqu'à la frontière, prêt à profiter de sa défaite. Mais, les musulmans repoussés, il envoya féliciter son ancien beau-père, regrettant, disait-il, d'être arrivé trop tard pour vaincre avec lui. 

Suivant quelques historiens, les Almohades, chassés du Portugal, débordèrent sur Léon et furent défaits devant Ciudad Rodrigo. (Les annalistes arabes ne disent rien de cette invasion).

Les dernières années de Ferdinand ne sont signalées pas aucune guerre importante. Son fils, Alonso IX, lui succéda. Sous ce règne fut institué l'ordre monastique et militaire de Santiago ou de Saint-Jacques de l'Epée (1175) dont le premier grand maître fut un chevalier léonais, don Pedro Fernandez de Puente Encalada. Il était soumis à la règle de Saint-Augustin et devait protéger contre les musulmans les pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques de Compostelle, en Galice. (Lucien Dollfus).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2014. - Reproduction interdite.