.
-

Feller (Joachim). - Ecrivain, né à Zwickau (Allemagne) en 1638, mort en 1691, débuta comme poète à 13 ans, fut professeur de poésie à Leipzig, puis bibliothécaire de l'université de cette ville. Il mourut d'une chute faite dans un accès de somnambulisme. Il faisait fort bien le vers latin. On a de lui : Flores philosophici ex Virgilio; Cygni Cygnea : c'est la biographie des hommes distingués qu'avait produits Zwickau (Cygnea), sa ville natale. 
Feller (Joachim Frédéric). - Fils du précédent, 1673-1726, secrétaire du duc de Weimar, publia Monumenta inedita, Iéna, 1714, 12 vol. in-4; Histoire généalogique de la maison de Brunswick-Lunebourg, Leipzig, 1717 (en allemand); Otium Hanoveranum, sive Miscellanea ex ore et schedis Leibnitzii, Leipzig, 1718.
Feller (François Xavier de). - Jésuite, né à Bruxelles en 1735, enseigna les humanités, puis la théologie à Liège, à Luxembourg, à Tyrnau en Hongrie, revint, après la suppression de son ordre, se fixer à Liège, où il se mit à écrire; se réfugia en Westphalie fors de l'invasion des Francais (1794), et mourut à Ratisbonne en 1802. II a publié un grand nombre d'écrits, tous empreints d'un zèle ardent contre les philosophes et les Jansénistes le plus célèbre est un Dictionnaire historique, publié pour la première fois en 1781, 6 vol. in-8, souvent réimprimé par la suite, avec des augmentations; ce dictionnaire est en grande partie copié de celui de Chaudon. Feller a rédigé à Liège de 1774 à 1794 un Journal historique et littéraire. On a aussi de lui un Catéchisme philosophique, 1777, des Discours sur la religion et la morale, 1778, où l'on trouve du talent; un Examen de l'histoire naturelle de Buffon, où il attaque les théories du naturaliste, et des Observations sur le système de Newton, où il nie le mouvement de la Terre.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.