.
-

Fabre d'Eglantine (Philippe François Nazaire dit). - Ecrivain et homme politique, né en 1755 à Limoux, remporta pour prix aux jeux Floraux une églantine d'argent: d'où son surnom. Il s'était déjà fait connaître au théâtre par plusieurs pièces qui avaient obtenu du succès, lorsqu'éclata la Révolution.

Fabre d'Eglantine en adopta les principes avec ardeur, devint membre de la Commune de Paris, secrétaire de Danton, et enfin député à la Convention nationale. Là il professa longtemps les doctrines les plus violentes; mais ayant voulu revenir à une conduite plus modérée, il se fit des ennemis : accusé de s'être laissé corrompre à prix d'argent, il fut traduit devant le tribunal révolutionnaire, condamné et exécuté le même jour que Danton et Camille Desmoulins, qui se plaignaient d'être accolée à un voleur (5 avril 1794). 
-

Fabre d'Eglantine.
Fabre d'Eglantine (1750-1794).
(Gravure de Thilley, d'après Deveria).

Fabre d'Eglantine avait eu une grande part à la rédaction du calendrier républicain. Ses Oeuvres ont paru à Paris, 1802, 2 vol. in-8. La meilleure de ses pièces est le Philinte de Molière ou la Suite du Misanthrope, comédie en 5 actes et en vers qui fut représentée en 1790 : c'est le tableau de l'égoïste victime de son égoïsme même. On a encore de lui le Présomptueux, 1789, l'Intrigue épistolaire, en 5 actes et en vers, 1790, et les Précepteurs, qui ne furent joués que cinq ans après sa mort : il y met en scène l'application des principes de l'Émile de J. J. Rousseau.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.