.
-

Ethelwolf

Ethelwolf ou Ethelwulf est un roi de Wessex et de Kent, mort en 858. Il fut élevé à Winchester et fut associé, dès 828, à son père Egbert dans le gouvernement des terres nouvellement conquises du Kent. A la mort d'Egbert (839), il lui succéda dans toutes ses possessions; il confia alors le Kent à son fils Athelstan, né de son mariage avec Osburh, fille d'Oslac. Il entretint d'abord le projet de faire un pèlerinage à Rome, mais il y renonça vite; c'était, si l'on en croit de Guillaume de Malmesbury, un prince paresseux, apathique, entièrement soumis à ses ministres Swithun et Ealhstan, d'un caractère très ecclésiastique; on prétendait même qu'il avait reçu les ordres sacrés. 

Les Vikings menaçaient, à cette époque, le royaume des Saxons de l'Ouest; ils faisaient, sur les côtes, des raids à chaque printemps. Les ealdormen locaux semblent avoir été chargés par le roi du soin de repousser ces pillards. Etthelwulf ne parut en personne aux armées qu'en 842, année où il fut battu à Charmouth par les équipages de trente-cinq vaisseaux scandinaves, et en 851 quand il livra à l'ennemi héréditaire le sanglant et heureux combat d'Ockley. 

Les invasions danoises encouragèrent sur ces entrefaites les Gallois soumis à la révolte; Ethelwulf fit épouser sa fille au roi saxon de Mercie, son vassal, et l'aida puissamment à remettre le pays de Galles sous le joug. Il reprit à cette époque son projet, déjà ancien, de pèlerinage au seuil des apôtres et conféra, à cette occasion, aux églises divers privilèges qui ont passé longtemps pour le point de départ historique de la législation civile sur la dîme. Cette tradition a été rejetée par la critique moderne; la législation sur les dîmes ecclésiastiques remonte à 787. 

Il partit en 855 et passa quelque temps à la cour du Franc Charles le Chauve. A Rome, il fut reçu par le pape Benoît III. Il fit de nombreuses offrandes à l'Eglise romaine. Après un an de séjour en Italie, il revint et épousa à Verberie (856) Judith, fille de Charles le Chauve, âgée de treize ans, bien qu'Osburh fut probablement encore vivante. 

A son retour, iI trouva le Wessex en armes, soulevé contre son autorité, dirigé par Ethelbald, fils né de son premier mariage. Il refusa de combattre et se contenta de régner désormais avec sa jeune femme sur le royaume de Kent, resté fidèle à sa cause. Il mourut deux ans après et fut enterré à Winchester. (Ch.-V. L.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2017. - Reproduction interdite.