.
-

Élisabeth Petrovna. - Impératrice de Russie, fille de Pierre le Grand et de Catherine, née en 1709, monta sur le trône en 1741, par l'effet d'une révolution qui en fit descendre le jeune tsar Ivan, et qui fut en partie conduite par le comte de Lestocq. Les partisans d'Ivan furent, les uns exilés, les autres enfermés dans des cachots; mais aucun ne fut privé de la vie; Élisabeth voulait que sous son règne nul de ses sujets ne fût puni de mort: aussi les Russes lui ont-ils donné le surnom de Clémente

Elle repoussa les Suédois et les contraignit par le traité d'Abo, en 1743, à lui céder la Finlande. Elle déjoua à la même époque une conspiration tramée par le marquis de Botta, seigneur hongrois, et le lieutenant Lapoukine dans le but de rétablir Ivan. En 1756, dans la guerre de Sept Ans, elle se déclara pour l'Autriche contre le grand Frédéric : après quelques combats, peu décisifs, ses troupes, sous la conduite de Soltikov, remportèrent sur Frédéric une mémorable victoire à Kunersdorf, en 1759. Elisabeth mourut en 1762, laissant la couronne à Pierre III, son neveu. 

On attribue à cette impératrice une vie des plus licencieuses : afin de se livrer plus librement à ses passions, elle ne voulut jamais faire choix d'un époux; elle eut pour favori et pour principal ministre Bestouchev, qu'elle finit par disgracier. Du reste, elle protégea les lettres : elle fonda l'Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg et l'université de Moscou.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.