.
-

Eric le Rouge (Eirik Raudé), colonisateur du Groenland, mort après l'an 1007. A la suite d'un meurtre, il quitta avec sa famille le canton de Jaeder (extrémité Sud-Ouest de la Norvège) et s'établit dans la presqu'île Nord-Ouest de l'Islande, île dont l'un des principaux découvreurs avait été son parent, Naddodd. Banni pour d'autres meurtres en 982, il partit dans la direction de l'Ouest pour les récifs découverts par Gunnbjoern, et il trouva le Groenland, dont il explora le littoral pendant trois ans pour chercher les localités habitables; il leur imposa des noms et, afin de suggérer une idée favorable, il donna à l'ensemble du pays celui de Groenland (pays vert, à cause de la couleur de la végétation
 qui y existait avant le refroidissement climatique correspondant au Petit âge glaciaire du milieu à la fin du XVIIe siècle). 

Eric le Rouge retourna ensuite chercher des colons en Islande et repartit en 986 avec vingt-cinq navires, dont quatorze seulement parvinrent à destination. Il s'établit lui-même à Brattahlid (probablement Igaliko, près de Julianehaab) dans l'Eyststribygd (colonie, mais non côte orientale. II était païen (Religion nordique), mais son fils, Leif l'Heureux, qui découvrit le Vinland ou littoral Nord-Est des Etats-finis (La découverte de l'Amérique), évangélisa la nouvelle colonie vers l'an 1000. Deux autres de ses fils, Thorvald et Thorstein, et sa fille Freydise, partirent successivement pour le Vinland. L'épisode d'Eirik Raudé, qui figure dans le Flateyjarbok, écrit de 1387 à 1395, est avec la Saga de Thorfinn Karlsefni la principale source de l'histoire de ces découvertes. (B-s.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.