.
-

Ehrenberg

Friedrich Ehrenberg est un théologien allemand évangélique, né à Elberfeld le 6 décembre 1776, mort à Berlin le 8 décembre 1852. Il fut prédicateur à Plettenberg (1798), Iserlohn (1803), Berlin (1806) et devint prédicateur de la cour de Prusse (1834).

Il s'est surtout occupé des femmes et a publié entre autres : Weiblicher Sinn und weibliches Leben (Berlin, 1809 ; 4e éd., 1861, 2 vol.); Reden an Gebildete aus dem weiblichen Geschlecht (Elberfeld, 1804; 5e éd., Iserlohn,1853); Andachtsbuch für Gebildete des weiblichen Geschlechts (Leipzig, 1816, 2 vol.; 7e éd., 1856).

Christian-Gottfried Ehrenberg est un naturaliste et micrographe allemand, né à Delitsch le 19 avril 1795, mort à Berlin le 27 juin 1876, Il étudia à Leipzig et à Berlin et, ses études terminées, fut envoyé à Königsberg pour suppléer le botaniste Schweigger. Il fut chargé en 1820 d'accompagner le général de Minutoli dans une mission en Egypte; ses neuf compagnons périrent successivement et il revint seul, en 1825, rapportant quatre-vingt mille échantillons de plantes ou d'animaux. 

En 1817, il devint membre de l'Académie des sciences de Berlin et professeur extraordinaire de médecine à l'Université; en 1829, de Humboldt se l'adjoignit pour une exploration de l'Oural, de la Sibérie et de l'Altaï. Nommé professeur ordinaire de médecine à Berlin en 1839, il devint en 1842 secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences. 

De 1828 à 1836, Ehrenberg publia une série d'ouvrages relatifs à son voyage en Egypte et sur le littoral de la mer Rouge. Depuis lors, il porta son attention en particulier sur les animalcules microscopiques; de là, depuis 1830, une série d'ouvrages sur les infusoires, dont le plus important a pour titre Die Infusionsthierchen als vollkommene Organismen, etc. (Leipzig, 1838, pl.); il étendit ses recherches aux terrains et aux roches et en trouva un grand nombre formés de carapaces siliceuses eu calcaires d'infusoires, de spicules de spongiaires, etc. ; parmi les nombreux ouvrages qu'il a publiés sur ce sujet depuis 1837, le plus remarquable est Mikrogeologische Studien (Leipzig, 1854-1876, pl.). Enfin, il a étudié également les poussières aériennes et, entre autres, a mis au jour Uebersicht der seit 1847 fortges. Untersuch. über das von der Atmosphäre unsichibar getragene reiche organische Leben (Berlin, 1871-1872). Ehrenberg est le premier qui démontra que la phosphorescence de la mer est due à la présence d'animalcules, Das Leuchten des Meeres (Berlin, 1834). 

Ces études sur les animaux inférieurs ont puissamment contribué à faire mieux connaître les organismes de ce que l'on appelait de sont temps l'embranchement des zoophytes. (Dr L. Hn).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2014. - Reproduction interdite.