.
-

L'école hégélienne

Hegel a eu de nombreux disciples que l'on range communément dans ce que l'on appelle l'Ecole hégelienne. Mais la division s'introduisit dans l'école aussitôt après la mort de Hegel, et il conviendrait plutôt de distinguer plusieurs écoles. La nécessité de prendre position dans les querelles religieuses et politiques fit que l'on perdit vite de vue, en Allemagne, les bases scientifiques du système, pour n'en plus discuter que les conséquences pratiques. 

Les anciens et plus fidèles amis du philosophe, Hinrichs, Goeschel, Gabler et, dans les premières années, Bruno Bauer, se jetèrent dans le conservatisme politique et l'orthodoxie cléricale : ils formèrent la droite hégélienne et conservèrent la rédaction des Jahrbücher für wissenschaftliche Kritik (jusqu'en 1847). La gauche hégélienne fut représentée par des esprits jeunes et libres, Arnold Ruge, Feuerbach, D.F. Strauss, auxquels se joignit ensuite Bruno Bauer, qui soutinrent l'interprétation panthéistique, humanitaire, anticléricale et radicale de la doctrine : ils eurent pour organe les Hallische Jahrbücher (1838 et suiv.), qui devinrent en 1841 les Deutsche Jahrbücher, furent supprimés en Saxe en 1843 et parurent à Paris en 1844 sous le titre Deutsch-franzoesische Jahrbücher, rédigés par Ruge et Karl Marx (jusqu'en 1845) : ce fut la gauche hégélienne. 

Un grand nombre d'esprits restèrent attachés au contenu philosophique du système et se bornèrent à en modifier quelques parties qu'ils jugeaient imparfaites, et à le détendre contre les attaques des Herbartiens, de Trendelenburg et des nombreux philosophes qui en firent la critique : parmi ces esprits moyens et dociles, qu'on appela le centre hégélien, il faut citer Rosenkranz, Michelet, Erdmann et Schaller. Dégagées de leur appareil systématique, les idées hégéliennes exercèrent une profonde influence sur l'esprit des théologiens Daub et Marheinecke et une action plus décisive peut-être sur F.-Chr. Baur et son école (Zelfer, Koestlin, Schwegler, etc.); elles influencèrent les travaux d'esthétique de Hotho, Schasler, Vischer et elles agirent d'une manière plus efficace encore sur les grands travaux d'histoire de la philosophie de Zeller, de J.-Ed. Erdmann, de Kuno Fischer.

Peu de temps avant 1870, un professeur de Kiel, G. Thaulow, et un hégélien italien, Vera, proposèrent de fêter le centenaire du philosophe. Une souscription fut organisée par la « Société philosophique » de Berlin, fondée jadis par des hégéliens. Elle eut pour objet d'exécuter un buste de Hegel, qui fut érigé à Berlin le 3 juin 1871, sur la petite place voisine de l'université qui porte aujourd'hui son nom. Parmi les hommes dont les noms figurent sur les listes de souscription, il en est peu qui n'aient subi, à quelque degré, l'influence de ses idées. Elles sont depuis longtemps mortes en tant que doctrine; comme tendances, il s'en faut qu'elles soient mortes. 

A la fin du XIXe siècle, et au début du XXe, on peut reconnaître les profondes influences de l'hégélianisme chez Dilthey et ses élèves, chez les penseurs de l'Ecole de Baden, mais aussi chez Nicolai Hartmann, Hans Freyer, Ernst Cassirer. Le marxisme et les diverses formes de néo-marxisme resteront eux  aussi fortement marqué par leurs racines hégéliennes. En URSS, le marxime officiel fut même occupé à pourchasser dans les oeuvres des philosophes soviétiques le "déviationnisme hégélien" (trop de dialectique, pas assez de matérialisme...). On rencontre, par ailleurs, en Espagne, un hégélianisme juridique (pour reprendre le titre d'un ouvrage de J. Elias de Tejada), mais surtout une école néo-hégélienne britannique apparue dès1865 (Stirling, Green, Ciard, Wallace, Ritchie, Bradley, Bosanquet, Jones, Muirhead, Mackenzie, Haldane, McTaggart). Ajoutons, enfin, qu'après une période de relatif délaissement, les études hégéliennes ont été renouvelées par Alexandre Kojève, Jean Hyppolite, Franz Grégoire, Benedetto Croce, G. Mure, J. N. Findley, etc. (L. Herr).

.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.