.
-

Ebers (Georg Moritz), égyptologue et romancier né à Berlin le 1er mars 1837. Elève de Brugsch, Lepsius et Boeckh, à l'université de Berlin, privat docent à celle d'Iéna (1865), il entreprit un voyage en Égypte et Nubie (1869-70), professa à l'université de Leipzig (1870-72), repartit pour l'Égypte, où il fit plusieurs trouvailles, entre autres celle du Papyrus Ebers, dans la nécropole de Thèbes

Ses principaux travaux scientifiques sont : Disquisitiones de dynastia vicesima sexta regum aegyptiorum (Berlin, 1865); Aegypten und die Bücher Mosis (Leipzig, 1868); Durch Gosen zum Sinai (Leipzig, 1872); l'édition de son Papyrus, très intéressant pour l'étude de la médecine des anciens Égyptiens (Leipzig, 1875). Georg Ebers a, en outre, rédigé un ouvrage de luxe, Aegypten in Wort und Bild (Suttgart, 1880, 2 vol., 2e éd.); un guide, Cicerone durch das alte und neue Aegypten (Stuttgart, 1886, 2 vol.); une biographie de Richard Lepsius (Leipzig, 1885).

Georg Ebers a eu encore plus de succès comme romancier que comme savant. Ses romans historiques, très bien écrits, où l'intérêt archéologique est soutenu par une psychologie et une mise en scène habiles, étaient très populaires en Allemagne. Le premier, Eine aegyptische Koenigstochter (Stuttgart, 1864), était, en 1883, à sa onzième édition; non moindre fut le succès des suivants : Uarda (Stuttgart, 1877, 3 vol.); Homo sum (Stuttgart, 1878); Die Schwestern (Stuttgart, 1879); Der Kaiser (Stuttgart, 1880, 2 vol.); Serapis (Stuttgart, 1885), ils se rapportent aux différentes périodes de l'histoire égyptienne jusqu'au moment de l'implantation de la religion chrétienne (L'Égypte chrétienne); Eine Frage (Stuttgart, 1881) est une idylle dont la scène est dans l'ancienne Grèce ; celle de deux autres romans est dans les Pays-Bas et l'Allemagne du XVIe siècle : Die Frau Burgemeisterin (Stuttgart, 1881); Ein Wort (Stuttgart, 1882).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.