.
-

Douglas. - Ancienne et puissante famille d'Ecosse, se signala surtout dans les guerres acharnées que ce pays eut à soutenir contre l'Angleterre.
William Douglas fut le compagnon d'armes de Wallace et assista à la bataille de Stirling, 1297. 

Son fils James Douglas soutint Robert Bruce et commanda la cavalerie à Bannokburn, 1314. 

Archibald Douglas, frère de James, fut régent pendant la minorité de David Bruce, repoussa le prétendant Raliol, que protégeaient les Anglais et périt à la bataille d'Halidon-hill, 1333.

Un autre Archibald Douglas fut envoyé par la régente d'Ecosse avec 10000 hommes pour secourir Charles VII contre les Anglais en 1421, les défit entièrement dans la sanglante bataille de Baugé, où périrent le duc de Clarence et le marquis de Somerset, l'un frère, l'autre oncle du roi d'Angleterre, et fut, en récompense, créé lieutenant général du royaume de France et duc de Touraine. Il fut tué en 1425, en combattant Bedford.

Deux autres Douglas périrent de manière tragique pour s'être mis à la tête des nobles insurgés pendant la minorité de Jacques II : le père fut massacré au château d'Edimbourg; le fils fut poignardé quelques années après par Jacques II lui-même, 1452; ce qui n'empêcha pas un autre membre de cette famille de se révolter contre Jacques III et de faire pendre son favori Cochrane.

Douglas (Gavin). - Poète écossais, né à Brechin en 1474, mort de la peste en 1522, était fils d'Archibald Douglas, comte d'Angus, et fut évêque de Dunkeld. Il composa vers 1511 une traduction en vers de l'Énéide, que l'on regarde comme un chef-d'oeuvre pour le temps; elle parut pour la première fois en 1553 à Londres.
Douglas (John). - Littérateur et théologien écossais, né en 1721, mort en 1807, fut évêque de Carlisle (1755), puis de Salisbury (1792). II se fit connaître comme critique, défendit Milton contre les attaques de Lauder, et réfuta les objections de Hume contre les miracles. Il coopéra à la rédaction des Voyages de Cook.
Le nom de Douglas a aussi été porté au XVIIIe s. par deux chirurgiens écossais, qui étaient frères ils étaient surtout habiles pour la taille de la pierre. John a laissé une Lithotomia estimée, qui a été traduite en français; James, mort en 1742, a laissé plusieurs ouvrages d'anatomie.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.