.
-

Dorat

Dorat (Jean), Auratus. - Savant du XVIe siècle, né vers 1510 à Limoges, mort en 1588, se fit d'abord remarquer par des poésies françaises, qui lui valurent la faveur de François I et le firent placer parmi les poètes de la Pléiade fut nommé en 1560 professeur de grec au Collège de France, et se fit une grande réputation par ses vers latins et grecs. Il forma Antoine Baïf et Ronsard. Il publia en 1586 le recueil de ses poésies : elles contiennent des Poèmes, des Épigrammes, des Anagrammes, des Odes, des Églogues. On y remarque le Tumulus Caroli (Charles IX). 

 Il laissa deux fils et une fille qui se distinguèrent aussi comme poètes et érudits.

Dorat (Claude Joseph). - Poète français, né à Paris en 1734, d'une famille de robe, mort en 1780, mena une vie fort dissipée et épuisa son patrimoine en dépenses pour ses plaisirs et pour l'impression de ses ouvrages. Il réussit dans la poésie légère, tout en restant loin de Voltaire, qu'il avait pris pour modèle; mais il voulut aussi être auteur dramatique, faire des odes, des héroïdes dans le genre d'Ovide, des fables, des romans, et il échoua le plus souvent. Il se déclara l'ennemi des philosophes, qui en revanche lui firent une rude guerre : il fut accablé d'épigrammes

On reproche à Dorat de l'afféterie, un style maniéré, un ton perpétuel de persiflage et une monotonie fastidieuse. Outre ses poésies légères, on estime son poème de la Déclamation et le Mois de Mai. Sa tragédie de Régulus et sa comédie de la Feinte par amour eurent quelque succès, ainsi que les Prôneurs ou le Tartufe littéraire, dirigée contre les philosophes, surtout contre d'Alembert. Il fut, ainsi que Cubières, étroitement lié avec Fanny de Beauharnais, et fit quelques romans en commun avec elle. Ses Oeuvres furent publiées en 20 vol. de 1764 à 1780. Sautreau de Marsy en a donné un choix en 3 v. in-12, 1786.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.