.
-

Diagoras, médecin grec du IIIe siècle av. J.-C., né à Chypre. II a écrit plusieurs livres sur le jardinage et sur les vertus médicinales des plantes. Pline et Dioscoride le citent fréquemment. Quelques auteurs ont confondu ce Diagoras avec Diagoras l'Athée (ci-dessous). (Dr L. Hn).
Diagoras de Mélos, poète et sophiste grec du Ve siècle av. J.-C. Il était l'ami du législateur Nicodoros de Mantinée. Quand cette ville arcadienne eut secoué la domination de Sparte pour se constituer en république indépendante,  Diagoras vint à Athènes où, de poète lyrique et de chantre religieux qu'il était, il devint un des sceptiques les plus hardis du temps. C'était précisément le moment ou Athènes subissait l'influence des sophistes et passait par la crise intellectuelle et morale d'où devaient sortir les grandes écoles de philosophie du IVe siècle. 

Diagoras, épris des idées de Démocrite, se mit à railler les dieux et à nier leur existence. Un jour, dit-on, il jeta au feu un Heraclès en bois pour lui voir, prétendait-il, accomplir son treizième travail. Il fut accusé d'avoir profané les mystères d'Eleusis et condamné à l'exil. D'après Diodore (XIII, 6), sa tête aurait même été mise à prix. II se réfugia dans le Péloponnèse, où l'on perd sa trace. (P. Girard).

Diagoras. - Athlète de Jalyse dans l'île de Rhodes, qui florissait vers 470 av. J.-C., remporta de nombreuses couronnes dans les jeux publics de la Grèce et eut en outre la gloire de voir ses deux fils couronnés en même temps. Pindare l'a célébré dans une de ses odes.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2007. - Reproduction interdite.