.
-

Denys, moine grec du couvent de  Fourna près d'Agrapha, auteur d'un Guide de la peinture. L'époque à laquelle il a vécu est incertaine. Les uns le placent au XVe siècle, les autres au XVIIIe siècle. Nous savons qu'il avait étudié la peinture à Salonique et qu'il s'était propose comme modèle un des maîtres les plus célèbres de cette école, Manuel Panselinos, personnage sur lequel les renseignements font défaut. Un manuscrit de son Traité de la peinture fut découvert en 1839 au mont Athos par Didron, qui en publia la traduction sous le titre de Manuel d'iconographie chrétienne grecque et latine avec une introduction et des notes par M. Didron, traduit du manuscrit byzantin « le Guide de la Peinture » par le Dr Paul Durand (Paris, 1845, in-8). Une édition grecque a été donnée à Athènes en 1853, et une traduction allemande a été publiée par Schaefer en 1855.

Le moine Denys a indiqué lui-même dans une préface le but qu'il s'était proposé et le plan de son livre :

« Cet art de la peinture, dit-il, qui dès l'enfance m'a coûté tant de peine à apprendre à Thessalonique, j'ai voulu la propager pour l'utilité de ceux qui veulent également s'y adonner et leur expliquer dans cet ouvrage toutes les mesures, les caractères des figures et les couleurs des chairs et des ornements avec une grande exactitude. En outre j'ai voulu expliquer les mesures du naturel, le travail particulier à chaque sujet, les différentes préparations de vernis, de colle, de plâtre et d'or; et la manière de peindre sur les murs avec le plus de perfection. J'ai indiqué aussi toute la suite de l'Ancien et du Nouveau Testament, la manière de représenter les faits naturels et les miracles de la Bible, et en même temps les paraboles du Seigneur, les légendes, les épigraphes qui conviennent à chaque prophète, les noms et les caractères du visage des apôtres et. des principaux saints, leur martyre et une partie de leurs miracles selon l'ordre du calendrier. Je dis comment on peint les églises. » 
Cette dernière phrase se rapporte à la dernière partie du traité ou l'auteur indique l'ordre à suivre dans la répartition des peintures sur les murs et les voûtes des églises. Quelle que soit l'époque à laquelle ait écrit le moine Denys, il est certain que son traité représente, au point de vue iconographique, un état de choses plus ancien que le XVIe siècle. lI n'a peut-être fait que copier et assembler des manuels plus anciens. 
« Qu'on feuillette, dit Bayet, ces manuscrits illustrés du IXe au XIVe siècle où sont traités la plupart des sujets dont parle l'auteur, on sera frappé de la conformité qui existe entre les compositions qu'il indique et celles qui ont été exécutées. Il serait facile de préparer une édition du Guide de la peinture où, à côté de chaque paragraphe de la partie iconographique, seraient reproduites comme illustrations plusieurs miniatures, toutes antérieures au XVe siècle.»
 La partie technique paraît se composer d'éléments de dates fort diverses. (M. Prou).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.