.
-

Davenant

John Davenant est un théologien anglais, né en 1576, mort en 1644. A l'université de Cambridge, il se fit remarquer par l'étendue de ses connaissances et la sûreté de
son érudition. Désigné par Jacques Ier comme membre du synode de Dort (1618), il fut nommé évêque de Salisbury, trois ans après.

D'un caractère intègre, inflexible dans ses principes fortement empreints de puritanisme, il se tint éloigné de la cour de Charles Ier et se consacra entièrement à l'étude de la théologie. 

On lui doit un grand nombre d'ouvrages importants : Praelectiones de duobus in theologia controversis capitibus; De Judice controversiarum, primo; De Justitia habituali et actuali (Cambridge, 1631); Expositio epistolae D. Pauli ad Colossenses (Cambridge, 1639); Determinationes quaestionum quaerumdam theologicarum (1634). Il composa en anglais : Animadversions upon a treatise lately published by S. Hoard and entitled God's love to mankind (Cambridge, 1641). (G. Q.).

Sir William Davenant est un poète et auteur dramatique anglais, né à Oxford en 1606, mort à Londres en 1688. Fils naturel de Shakespeare et d'une hôtelière d'Oxford, il écrivait dès l'âge de douze ans une ode en l'honneur du grand poète. Après quelques études à Oxford, il entra comme page chez la duchesse de Richmond, puis chez lord Brooke, le poète. De 1628 à 1638, il écrivit une quantité de pièces dont the Cruel Brother et the Wits sont les moins mauvaises. Nommé poète lauréat à la mort de Ben Johnson, il perdit le nez à cette époque, servit dans l'armée royale pendant la guerre civile, fut créé chevalier au siège de Gloucester (1643), passa en France après la chute du roi Charles Ier et fit partie de la maison d'Henriette d'Angleterre.

Ayant voulu conduire des colons en Virginie, il fut pris en mer et n'échappa à la mort que par l'intervention de Milton qu'il protégea à son tour à la rentrée des Stuarts. Ce fut Davenant qui donna en 1660 ce qu'on peut appeler le premier opéra sur la scène anglaise avec la première actrice qui ait paru sur les planches, mistress Coleman. Il faut aussi lui accorder le mérite d'avoir contribué à tirer le drame de l'obscurité totale où il était sous les puritains.

Ses oeuvres, comprenant des tragédies, des comédies, des mascarades, des poésies, entre autres un poème épique, Gondibert, qui eut un grand succès, sont tombées dans l'oubli. Elles ont été réunies en 1673 en 5 vol. in-8, puis rééditées en 1872-1874. (Hector France).

Charles Davenant est un homme politique anglais, né en 1656, mort le 6 novembre 1714, fils du précédent. Il siégea dans les parlements de Jacques Il et de Guillaume III. Il est connu par la publication d'un grand nombre de pamphlets sur divers détails de l'organisation ministérielle, les abus du clergé, la politique coloniale, etc., qui excitèrent une profonde sensation en leur temps.

Les oeuvres de Davenant ont été réunies et rééditées à Londres par Charles Whitworth, en 1771. Son meilleur ouvrage est the True Picture of a modern whig, qu'il lança en 1701. (Ch.-V. L.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2014. - Reproduction interdite.