.
-

Da Costa  (Isaac), poète et apologiste hollandais, né le 14 janvier 1798 à Amsterdam, mort le 28 avril 1860. Issu d'une famille juive originaire du Portugal, Da Costa fit ses études de droit; il fut reçu docteur en 1821, et la même année se convertit au christianisme. La fortune qu'il hérita de son père lui permit de se livrer entièrement à l'art et à ses études de prédilection. Avant 1817, déjà, quelques-uns de ses essais poétiques avaient attiré sur lui l'attention de Bilderdijk. Ce poète dirigea tout le développement ultérieur de Da Costa, au point qu'on a pu reprocher à ce dernier de manquer d'originalité. Beaucoup cependant le placent au-dessus de son maître, et au premier rang parmi les poètes néerlandais modernes. Ses oeuvres sont remarquables surtout par le souffle élevé qui les porte; même les adversaires de Da Costa admirent la noblesse de son esprit. 

Ses poésies ont été réunies en trois volumes (Kompleete Dichtwerken; Haarlem, 1864-1862); ses études historiques et théologiques en quatre tomes (Opstellen van godgeleerden en geschiedkundigen inhoud, 1862). Parmi ces poèmes on doit citer Politieke poezij et De slag van Nieuwpoort qui célèbre la victoire de Maurice d'Orange sur les Espagnols. Parmi ses études en prose, il faut mentionner Karakter van Prins Maurits (1824). Ses Bezwaren tegen den geest der Eeuw (1823), « Plaintes sur l'esprit du siècle » et Israël en de Volken (1849), « Israël et les nations » peuvent servir de transition à ses ouvrages d'apologétique chrétienne. Ceux-ci sont tous populaires et dirigés pour la plupart contre l'école de Baur et le libéralisme des théologiens de Groeningue et de Leyde. Ils ont été beaucoup lus à leur temps, et plusieurs ont été traduite en allemand et en anglais, particulièrement Over de Eenheid en Overeenstemming der Evangelien (1840, 2 vol.), « De l'unité et de l'accord des évangiles ». (E. H.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006 - 2009. - Reproduction interdite.