.
-

Crusius (Christian-Auguste), théologien et philosophe allemand de l'école mystique, né à Leusse, près de Mersebourg en 1715, mort à Leipzig en 1775. Adversaire de la philosophie de Leibniz et de Wolf, il professa la philosophie puis la théologie à Leipzig, et essaya, sans succès marqué, de remplacer le dogmatisme de Wolf par un dogmatisme à lui. Il visait à une réconciliation entre la doctrine luthérienne et la philosophie du jour, entre la raison et un certain supranaturalisme mystique. En théologie, il a recours à une interprétation mystique, qui donne à son exégèse un caractère souvent arbitraire. Il a laissé de nombreux écrits; mais ses livres, comme ses opinions, sont depuis longtemps sortis de la circulation.
Crusius (Martin), humaniste et historien allemand, né près de Bamberg en 1526, mort à Tubingue en 1607. Il enseigna avec un grand succès le grec ancien et moderne à l'université de cette dernière ville (1559-1607). Il a laissé, outre divers travaux de philologie grecque, plusieurs écrits relatifs à l'histoire de la Grèce et de la Turquie. Ses Annales Suevici (Francfort-sur-le-Mein, 1593) sont une source capitale pour l'histoire de la Souabe.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.