.
-

Crozatier

Charles Crozatier est un fondeur-ciseleur, né au Puy-en-Velay en 1795, mort à Paris en 1855. II vint de bonne heure à Paris où il étudia dans l'atelier du sculpteur Cortot, avant de devenir fondeur et d'avoir appris les principes de cet art chez Brézin. Durant un intervalle de quarante années, il a coulé un nombre considérable d'oeuvres pour les monuments publics, d'après les modèles des sculpteurs de son époque. 

On lui doit la statue équestre de Louis XIV d'après Cartellier, qui est placée dans la cour du château de Versailles, la statue de Napoléon, d'après Seurre, qui surmontait autrefois la colonne de la grande armée, le quadrige de l'arc du Carrousel et une statue colossale de Louis XVI, d'après Cortot, qui est actuellement à Bordeaux.

Crozatier produisait en même temps une autre série de statues et de bustes reproduisant les plus belles oeuvres de l'Antiquité, ainsi que des vases, des girandoles et des pièces d'ameublement d'après des modèles de la Renaissance, des époques de Louis XIV et de Louis XVI, et d'après ceux qu'il demandait aux artistes contemporains. 

Crozatier légua en mourant la majeure partie de sa fortune, qui était considérable, à sa ville natale. Ces fonds furent employés à l'érection d'une fontaine monumentale et à la construction d'un vaste édifice qui renferme les collections artistiques de la ville et auquel on a donné le nom de « musée Crozatier ». 

Crozatier légua à la ville de Paris une rente perpétuelle de 500 F pour la fondation d'un prix annuel destiné à l'artiste qui aurait exécuté avec le plus de perfection un objet de ciselure en bronze, en ardent ou en fer repoussé. La veuve a donné à la ville de Paris une somme de 400,000 F pour la fondation d'une école industrielle portant le nom de Crozatier et consacrée spécialement au travail et à la décoration du métal. (A. De Crampeaux).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.