.
-

Cronstedt

Cronstedt (Axel Fredrik), minéralogiste né à Stroepsta (Suède) le 23 décembre 1722, mort le 19 août 1765. Fils du général Gabriel Cronstedt, qui le destinait à la carrière militaire, il préféra l'étude de l'histoire naturelle, fit de nombreuses visites aux districts miniers, entra comme auditeur au collège des mines en 1742, mais, malgré sa science et son zèle, il ne devint ingénieur en chef d'un district minier qu'en 1758.

Axel Cronstedt découvrit le nickel (1751), signala le tungstène et publia quinze mémoires (1751-64) dans les actes de l'académie des sciences de Stockholm dont il était membre depuis 1753 ; mais il est surtout connu par son Essai de minéralogie (Stockholm, 1758), qu'il regardait modestement comme un simple manuel à son propre usage et auquel il ne mit pas même son nom, mais qui fut bientôt traduit: en allemand par Wiedemann (Copenhague, 1760), par Brünnich (ib., 1770), par Werner (Leipzig, 1780) ; en anglais par G. Non Engestroem (Londres, 1770) ; en français par Dreux (Paris, 1771). 

Sa classification est basée, non plus sur la structure, la forme, la couleur, mais sur la composition chimique. Sa Minéralogie du Vestmanland et de la Dalékarlie fut traduite en allemand d'après le manuscrit par J.-G. Georgi (Nuremberg, 1781). Le nom de Cronstedtite a été donné à un minéral. B-s.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.