.
-

Constant II (empereur romain d'Orient de 641 à 668). Né en 630, Flavius Constant, fils de Constantin III, porta d'abord le nom d'Héraclius. Après la mort de son père et de son oncle Héracléonas, il fut proclamé par le césar Valentin qui gouverna sous son nom. Constant II fit ordonner diacre, puis tuer son frère Théodose (661); il fut incapable de refouler les Slaves au delà du Danube et de résister aux Arabes, dont les rapides conquêtes semblaient présager la ruine de l'empire byzantin. Constant II donna surtout son attention aux affaires religieuses, peut-être parce qu'il espérait, en apaisant les querelles, rendre quelque force à l'empire. Il se montra favorable au monothélisme et édicta une confession de foi connue sous le nom de type qui était inspirée de vues politiques raisonnables et cherchait à concilier orthodoxes et monothélites. L'Eglise d'Italie et le pape la rejetèrent. L'exarque fit enlever à Rome le pape Martin V (653) qui fut conduit à Constantinople, condamné pour trahison et déporté à Kherson. L'abbé Maxime, qui avait causé la perte de l'Egypte et entretenait les discordes religieuses, fut exilé au Caucase. Détesté à Constantinople, il passa en Italie (662), pilla Rome et s'établit en Sicile où il resta à Syracuse. Il y fut assassiné dans son bain, Il laissait trois fils, Constantin IV Pogonat, Héraclius et Tibère.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.