.
-

Colombo (Mateo Realdo), célèbre anatomiste, l'un des fondateurs de l'anatomie au XVIe siècle, né à Crémone, mort à Rome en 1559, ainsi qu'on le voit dans l'épître dédicatoire adressée au pape par ses fils dans la première édition de son traité d'anatomie; d'autres le font mourir en 1577. Il se livra d'abord à la pharmacie, puis étudia, à Padoue, la chirurgie et l'anatomie sous J.-A. Leonicus et sous Vésale dont il devint le prosecteur et l'ami; il passa ensuite quelque temps à Venise et fut appelé en 1542 à suppléer Vésale, parti en Allemagne pour surveiller l'impression de son grand ouvrage d'anatomie; lorsqu'en 1543, Vésale quitta définitivement Padoue pour se rendre en Espagne, Colombo lui succéda; son enseignement eut un succès éclatant. Vers 1546 il passa à Pise et en 1549 à Rome où l'appelait Paul IV. 

On reproche à Colombo d'avoir relevé amèrement les erreurs de son illustre maître, en lui en prêtant même qu'il n'a pas commises. Ce fut cependant un anatomiste éminent; nul avant lui ne disséqua autant de cadavres, nul avant lui n'osa faire des vivisections sur le chien; jusqu'alors le porc seul avait servi à cet usage. Il fit de nombreuses découvertes en anatomie. Mais son plus grand mérite est d'avoir exactement décrit la circulation pulmonaire, la petite circulation, qu'il avait surtout étudiée dans ses vivisections. Servet, dans son Christianisrni restitutio, l'avait fait connaître avant lui, mais il est peu probable que Colombo ait eu connaissance de la description de Servet. Les recherches et les découvertes de Colombo sont consignées dans son ouvrage : De Re anatomica libri XV (Venise, 1559, in-fol. et autres éditions; en allem., Francfort, 1609, in-fol.). (Dr L. Hn).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.