.
-

Les Sarmates
Les Sarmates sont un peuple nomade mentionné pour la première fois au Ve siècle avant, notre ère, par Hérodote et, par Hippocrate. Les diverses tribus des
Sarmates occuppaient, au Nord du Pont-Euxin (mer Noire), d'immenses territoires, depuis la Vistule et la Baltique, jusqu'à la mer Caspienne, et au delà. On distinguait cette vaste contrée en Sarmatie occidentale on européenne, et en Sarmatie orientale on asiatique. Une tradition fabuleuse fait naître les Sarntates ou Sauromates du commerce des Scythes avec les Amazones : cette tradition a peut-être son origine dans la coutume qu'avaient les femmes Sarmates d'accompagner leur mari à la guerre. Les Sarmates sont, en tout cas, de même origine que les Scythes : il s'agissait de peuples parlant de langues iraniennes. Hippocrate, puis Ammien Marcellin, représentent les Sarmates comme un peuple de petite taille, basané, trapu, chargé de graisse, d'une complexion molle. 

Les Sarmates s'unirent aux Scythes contre les Perses de Darius. Ils furent Plus tard les alliés de Mithridate. Au temps d'Auguste, ils s'étendirent jusqu'aux embouchures du Danube : et l'une de leurs tribus principales, colle des Roxolans, se fixa entre le Danube et le Don. Une autre tribu de Sarmates, les lazyges, franchit les Carpates et, se répandit, au Ier siècle de l'ère chrétienne, dans les contrées arrosées par la Danube et la Theiss. Une division nouvelle s'opéra bientôt parmi ces Sarmtates Iazyges; une révolte de leurs esclaves divisa cette nation en deux parties, les Sarmates royaux, et les Sarmates laboureurs.

Constantin Ie Grand accueillit près de 300.000 Sarmates royaux, expulsés de leur territoire par leurs adversaires. Deux générations plus tard, la plupart des Sarmates, qui étaient restés jusque-là indépendants, furent soumis et absorbés par les Huns. (NLI).

.


[Histoire politique][Biographies][Cartothèque]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.