.
-

L'histoire de la Maurétanie
La Maurétanie est une région de l'Afrique ancienne; elle s'étendait entre la Méditerranée et l'Atlas depuis l'Océan Atlantique jusqu'à l'Ampsaga (oued El-Kébir), dont le cours la séparait de la Numidie. Au Sud de l'Atlas, la région saharienne appartenait aux Gétules. La Maurétanie était le pays des Maures ou Maurussi que Procope représenta plus tard comme descendants des anciens Cananéens en s'appuyant sur une prétendue inscription qui figure déjà dans Moïse de Khoren. Ils vivaient d'agriculture; leur pays renfermait des animaux disparus depuis, notamment des crocodiles et des éléphants, dont il approvisionnait les Carthaginois.

Les principales villes étaient le long de la côte méditerranéenne : Igilgilis (Djidjelli), Saldae, Rusucurrum, Jol (Cherchell), Cartenna (Tenez), Murustaga (Mostaganem), Arsenaria, Quiza (près d'Oran), Portus magnus (Marsa-Kebir), Acra (Ichgoun), Rusadir (Melilla), Tingis (Tanger), Ampelusia (cap Spartel); sur l'Atlantique : Zilis (Arzila) et Lixus (Larache).

A l'époque carthaginoise, la Maurétanie ne dépassait pas vers l'Est la Mulucha (Molouïa). Mais dans la guerre contre Jugurtha, le roi maurétanien Bocchus, ayant livré le roi numide aux Romains, en fut récompensé par une extension de territoire; il reçut la Numidie occidentale, pays des Massaesyli et des Massyli, de la Mulucha à l'Ampsaga, c.-à-d. une grande partie de l'Algérie actuelle. Ses fils Bogud et Bocchoris se partagèrent ce royaume; ayant pris parti pour César, ils se le virent confirmer (49). Dans la lutte d'Octave et d'Antoine, Bogud prit parti pour le second et fut évincé par son frère. En l'an 25 av. J.-C. Auguste transféra en Maurétanie le roi de Numidie Juba II, qui avait épousé la fille d'Antoine et de Cléopâtre VII, Séléné. De ce mariage naquit Ptolémée qui régna ensuite et fut comblé de faveurs par Tibère, mais mis à mort sur l'ordre de Caligula. Claude réduisit alors la Maurétanie en province romaine et la divisa en deux préfectures séparées par la Mulucha Mauretania Tingitana et Mauretania Caesariensis.

La première renferma 7 colonies romaines : Zilis, Babba, Banasa (fondées par Auguste), Tingis, Lixus (fondées par Claude), Rusadir et Volubilis. La seconde en compta 21 : Cartenna, Gunugi, Igilgilis, Rusconiae, Rusa. zus, Saldae. Succabar, Tubusuptus (fondées par Auguste); Caesareia, l'ancienne Jol, capitale de Juba, et Oppidum novum (fondées par Claude); Sitifis (fondée par Nerva); Arsenaria, Bida, Siga, Aquae Calidae, Quiza, Rusucurrum, Auzia, Gilva, Icosium (auj. Alger), Tipasa. Vers l'an 400, la Notitia énumère en Maurétanie 170 cités épiscopales. La Tingitane, gouvernée par un praeses, dépendait du diocèse d'Espagne; la Césarienne du diocèse d'Afrique; elle fut subdivisée en Mauretania prima ou Sitifensis et secunda ou Caesariensis.
-

Carte de la Maurétanie orientale (Est de l'Agérie, Tunisie et Ouest de la libye).
Maurétanie orientale. - Cirta Sittianorum = Constantine; Hippo Regius = Bône (Annaba); Saldae = Bougie (Bejaïa); Hippo Zaritus = Bizerte; Igilgili = Djidjelli; Hadrumetum = Sousse: Sitifis = Sétif, Oea = Tripoli; Lambaesa = Lambessa; Thamugas = Timgad.

Ptolémée énumère en Maurétanie les tribus suivantes, en allant de l'Est à l'Ouest : dans la Maurétanie Césarienne Toducae, riverains de l'Ampsaga; Mucuni et Chituae, au Nord sur la côte, à l'Ouest desquels vivaient les Tulensii, Baniuri; au Sud de ceux-ci, Machure, Salassii, Malchubii; au Nord-Ouest des Tulensii, sur la côte, les Macchurebi, à l'Est du mont Zalacus (Ouarsenis); au Nord de celui-ci, les Machusii, à l'embouchure du Chinalaph (Chélif); à l'Ouest du Zalacus, les Mazices; au Sud, vers le mont Garaphi (Djebel Amour), les Bantuarii; plus au Sud, entre les monts Garaphi et Cinnaba, les Aquensii, Myceni et Maccurae; sur les pentes Nord du Cinnaba, les Enabasi; à l'Ouest, entre les monts Garaphi et Dardas (monts des Ksoar), les Nacmusii, Elulii Tolotae; au Nord de ceux-ci, les Dryitae et Sorae; à l'Ouest des Machusii, les Taladusii; sur la Mulucha, les Herpeditani qui s'étendaient aussi en Tingitane. Dans cette province y vivaient : au Sud des Herpeditani, les Maurensii; puis au Sud-Ouest les Vauratae et Baniubae; vers le Nord, le long du littoral, les Zegrensii, Nectiberes, Jangaucani, Volubiliani Verves, Socossii; à l'Ouest, les Metagonitae; au Sud de ceux-ci, les Masices et Verbices; au Sud et à l'Ouest des Volubiliani, les Salinsae et Cauni; plus au Sud, dans le Petit Atlas, les Bacuatae et Macanitae. (A.-M. B.).

.


[Histoire politique][Biographies][Cartothèque]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.