.
-

L'histoire de la Corée
Le nom de Corée est une transformation européenne du nom chinois Kao-li, prononcé par les Coréens Kô-rie et par les Japonais Ko-raï; toutefois, depuis le XVe siècle, le pays a été désigné sous le nom de Tchao-sien (= Sérénité du matin); ce nom, également chinois, indique la position de la Corée par rapport à l'empire du Milieu, caractérisée davantage encore par l'appellation parfois usitée de Toung-Kouo, royaume de l'Est; les Mandchous, voisins de la Corée, l'ont désignée sous le nom de Sol-ho.

L'histoire de la Corée, telle qu'elle est donnée à connaître par les annales chinoises, et commence à s'écrire dès le VIe siècle avant notre ère, et révèle un pays divisé en plusieurs royaumes. Après une période au cours de laquelle ceux-ci sont unifiés, on a une nouvelle division, vers le Ier siècle av. J.-C, en trois entités : au Nord et au Nord-Est, le royaume de Kao-li; à l'Ouest celui de Baekje (Paekche), et au Sud-Est, celui de Sin-la (Sin ra ou Shilla ou Silla). C'est ce dernier royaume qui a été souvent en lutte avec le Japon, et paraît avoir eu le plus souvent la suprématie sur les autres. Il prédominait en tout cas au Xe siècle, quand le roi de Kao-li, Ouang-kien, soutenu par la Chine, s'empara des deux autres royaumes et constitua l'unité de la Corée. 
-

Corée du Sud : le palais de Gyeongbokgung.
Le palais royal de Gyeongbokgung, au Nord de Séoul
Bâti primitivement en 1394, il a été reconstruit en 1867. 

La période qui s'ouvre ainsi, et qui est celle de la dynastie régnante des Koryô (d'où dérive le nom du pays) ou Oang, va bientôt être marquée par les conflits avec les voisins Toungouses de la dynastie Kin ou Jin (Les Khitans), par la soumission à ceux-ci en 1126, puis par l'arrivée des Mongols,  (1231), bientôt placés sous Koubilaï Khân. La  domination mongole, à la fois sur la Chine et la Corée, durera jusqu'en 1368. La Corée tente alors de résister aux Ming désormais au pouvoir en Chine, et y parvient jusqu'en 1392, date à laquelle les Koryô sont renversés au profit des Li (ou Yi), conduits par un certain Li-tan ou Taï-tso, et inféodés au puissant voisin. Après que les Ming aient supplanté les Youen, une nouvelle dynastie coréenne, celle des Yi, règnera sur le pays à partir de 1392 à 1910

Dans l'intervalle, la Corée aura été l'objet de nombreuses convoitises. D'abord de la part du Japon avec lequel elle n'a cessé d'avoir des guerres (notamment celle de 1592-1615), puis, surtout à partir du XIXe siècle, des Occidentaux, intéressés par la position de ce pays jugé le plus vulnérable de la région, et qui est envisagé par eux comme une base de pénétration en Asie Orientale. Ce sera cependant le Japon qui l'emportera à la fin, jetant son emprise sur le pays entre 1910 et 1945. Ensuite la Corée, coupée en deux, a eu encore à subir la logique de la guerre froide et un conflit entre ses deux composantes du Nord et du Sud entre 1950 et 1953

Dates clés :
668 av. J.C. - Dynastie de Silla.

918 - Dynastie des Koryô. La Corée est unifiée.

1392 - Dynastie des Yi, protégée par les Ming.

1910 - Annexion par le Japon.

1945 - Division en deux États.

1950-53 - Guerre de Corée.

1987 - Début de la démocratisation de la Corée du Sud.

Corée: zone démilitarisée.
Le "Pont sans retour", dans la zone démilitarisée entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.
Il a été utilisé pour l'échange de prisonniers au lendemain de la guerre. Images : The World Factbook.
.


[Histoire politique][Biographies][Cartothèque]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.