.
-

L'Antiquité > Le Croissant fertile
Histoire de l'Antiquité
Les Amorrites
Les Amorrites ou Amorrhéens sont un ancien peuple du pays de Chanaan, auquel les Israélites eurent affaire lors de l'occupation de cette région et dont le nom revient assez fréquemment dans les livres bibliques. Malheureusement les données à cet égard sont confuses, et il est difficile d'en tirer quelque chose de satisfaisant. Le plus probable est que Amorrites a commencé par être un nom local, s'appliquant à une région déterminée, puis qu'il a pris dans l'usage une extension telle qu'il a fini par désigner l'ensemble des populations du pays de Chanaan et est devenu synonyme de Chananéens (comparez Alamans et Allemagne, etc.). 

Le siège de la peuplade amorrite proprement dite, où était-il? Dans la partie Sud-Ouest du territoire de Chanaan? Cela est possible; mais nous nous garderions de l'affirmer, parce que nous voyons que l'usage du mot commun, désignant d'une façon générale les populations indigènes, refoulées et vaincues par les Hébreux, est établi déjà de bonne heure. On connaît surtout les deux royaumes dits amorrites, situés sur la rive orientale du Jourdain, que l'on prétend s'être constitués, peu avant l'arrivée des Hébreux, au détriment des Amonnites et des Moabites et dont Moïse se serait emparé sans résistance sérieuse pour les distribuer à trois d'entre les douze tribus israélites. Tout ce récit (Nombres, XIXe, Deutéronome, II, III et IV, cf. Josué, XI) est des plus suspects et peut être considéré comme une construction artificielle destinée à justifier les prétentions des Israélites sur les territoires de la rive gauche du Jourdain que leur disputaient constamment les Ammonites et les Moabites. 

On s'est parfois basé sur l'étymologie pour opposer les Amorrites, habitants de la montagne, aux Chananéens, habitant de la plaine. Ces sortes de combinaisons sont toujours dangereuses; dans le cas présent, celle-ci ne trouve pas d'appui dans les textes. Ces derniers, il faut le redire, ne laissent qu'une impression peu nette; leurs auteurs ne savaient plus parler des Amorrites qu'en des termes vagues, qui dénotent la disparition du souvenir historique proprement dit. (M. Vernes).

.


[Histoire politique][Biographies][Cartothèque]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2014. - Reproduction interdite.