.
-

Chesterfield (Philippe Dormer Stanhope, comte de), connu comme homme d'esprit et comme le modèle du bon ton, né à Londres en 1694, mort en 1773, fut d'abord membre de la Chambre des Communes, entra dans celle des Lords à la mort de son père (1726), et se fit remarquer dans toutes les deux par son éloquence insinuante. Il remplit avec succès les fonctions d'ambassadeur en Hollande (1728), de vice-roi en Irlande, et de secrétaire d'État (1748). Il fut lié avec les hommes les plus distingués de l'Angleterre et de la France, particulièrement avec Voltaire et Montesquieu. On a de lui des discours, des morceaux détachés et des Lettres à son fils (enfant naturel, né d'une Française, mort en 1768, à 36 ans), où il lui donne des conseils sur sa conduite dans le monde, et sur ses études pendant un voyage qu'il faisait sur le continent; ces lettres sont écrites avec une élégance remarquable. Elles ont été traduites en français, avec quelques suppressions, Amsterdam, 1777, et Paris, 1842 (par Am. Renée, 2 vol. in-12). Les Oeuvres diverses de Chesterfield ont été publiées à Londres, 1774, 4 vol. in-4, et 1853, 5 vol. in-8.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.