.
-

Chéseaux (Jean-Philippe Loys de), astronome et physicien né à Lausanne le 4 mai 1748, mort à Paris le 30 novembre 1734. Fils d'un banneret, il manifesta de bonne heure des aptitudes brillantes et une ardeur extraordinaire pour l'étude; il n'avait pas atteint sa dix-septième année que son aïeul maternel, le philosophe de Crousaz, envoyait de lui à l'Académie des sciences de Paris trois mémoires de physique qui obtenaient les honneurs de l'impression. Toutes les compagnies savantes de l'Europe désirèrent le posséder au nombre de leurs membres, l'impératrice de Russie, Elisabeth, l'appela à la direction de l'observatoire de Pétersbourg, mais le mauvais état de sa santé le contraignit de refuser une offre aussi flatteuse pour se livrer à de modestes et patients calculs dans le petit établissement qu'il avait créé sur sa terre de Chéseaux entre Lausanne et Cossonay, le premier de ce genre dans la Suisse romande.

Ses travaux les plus connus se rapportent aux comètes de 1743, 1744 et 1747 dont le premier il prédit la course d'après le système de Newton. Parmi les autres mémoires sortis de sa plume, nous indiquerons : Elements de cosmographie et d'astronomie (1747); Lois et propriétés de l'équilibre; Probabilités sur la durée de la vie humaine; Tables des moments des équinoxes du soleil et de la lune.

Loys de Chéseaux, dont la santé avait été prématurément altérée par un labeur excessif, trouva dans le mysticisme une consolation à ses souffrances et se livra à une méditation assidue des Ecritures, des Prophéties en particulier, dont il entreprit d'établir, au moyen de preuves tirées des sciences exactes, l'absolue vérité. (Ernest Stroehlin).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.