.
-

Chemnitz

Chemnitz (Bogislaf-Philip von), historien allemand au service de la Suède, né à Stettin le 9 mai 1605, mort à Hallstad (Vestmanland) le 17 mai 1678. Petit-fils du théologien Martin Chemnitz (1522-1586), connu pour son hostilité à Osiander, il servit d'abord en Hollande, puis entra dans armée suédoise (1630). Après s'être fait remarquer par des brochures politiques : Senatus deorum (1625); De Ratione status in imperio nostro romano-germanico (Stettin, 1640), il fut nommé historiographe suédois (1644), conseiller aulique (4675), anobli avec ses cinq frères et sa soeur (1648). II écrivit Der koenigliche Schwedische in Teutschland geführte Krieg, en six parties dont il ne publia que les deux premières embrassant les années 1630-1636 (t. I, Stettin, 1648, in-fol., aussi en latin; t. II, Stockholm, 1653). Le reste périt, en 1697, dans l'incendie du château de Stockholm, sauf la quatrième partie et le premier livre de la troisième qui ont été éditées par F.A. Dahlgren (Stockholm, 1855-59). Cet ouvrage, écrit de visu ou d'après des récits et des documents contemporains, est d'autant plus important que beaucoup de ses sources n'existent plus. (Beauvois).
Chemnitz (Johan-Hieronymus), conchyliologiste né à Magdebourg le 10 octobre 1730, mort à Copenhague le 18 septembre 1800. Après avoir été aumônier de la princesse d'Ostfriesland, puis de la légation danoise à Vienne (1757), il fut successivement pasteur à Rendsburg (1768), à Helsingör et à Copenhague (1772). Outre de nombreux mémoires de conchyliologie parus dans des recueils danois et allemands, il publia : Beyträge zur Testaceotheologie (Nuremberg, 1760, in-4), biographie de G. N. Raspe (ibid., 1787, in-4), et continua Neues Conchylien-Cabinet de F. H. Martini (ibid., 1769-1795, t. IV-XI) . (B-s.).
Chemnitz (Matthias-Friedrich), poète né à Barmstedt (Holstein) le 10 juin 1845, mort à Altona le 15 mars 1870. Il était avocat à Slesvig lorsqu'il composa, en 1844, le texte de Schlesvig-Holstein Meerumschlungen qui, mis en musique par G.-G. Bellmann, devint, en 1848, le chant national des insurgés dans les trois duchés nordalbingiens. Après le rétablissement de la domination danoise, il vécut en Allemagne (1851-1864), devint receveur à Uetersen (18644), puis juge à Altona. (B-s.).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.