.
-

 
Charon
Planète naine, satellite de Pluton
Charon.
Charon photographiée par la sonde New Horizons, en juillet 2015. La résolution du cliché 
original est d'environ 3 km. Photo: NASA, Johns Hopkins Univ./APL, Southwest Research Inst).
Charon est un statellite de Pluton, avec laquelle il forme un couple de planètes naines. Ce corps a été détecté pour la première fois en 1978 par J. W Christy et R. S. Harrington (US Naval Observatory de Flagstaff).

Avec un diamètre de 1214 km, Charon a, à peu près, la moitié du diamètre de Pluton, ce qui en fait le plus gros satellite du Système solaire, relativement à la planète autour de laquelle il gravite. 
-

Charon : la plaine méridionale.
Détails de l'hémisphère sud de Charon.

Sur l'image prise par la sonde New Horizons, le 13 juillet 2015, alors qu'elle se trouvait au plus près du couple planétaire, soit à environ 500 000 km, Charon révèle une surface étonnament jeune et variée. Une longue bande de fractures et de canyons, créant des dénivelés de l'ordre de 7 à 9 km, partage en deux l'hémisphère visible. Au Sud, on aperçoit une grande plaine portant des cratères et des rainures. Au Nord, le paysage semble tout différent, à la fois plus montagneux et mois cratérisé. Dans la région du pôle Nord, on remarque une grande tache sombre (de couleur rouille sur l'image) : elle a provisoirement été surnommée le Mordor...

-
Charon en chiffres
Propriétés physiques                   
-
Masse (1021 kg)
1,9
Rayon équatorial (km)
607
Densité moyenne (kg/m3)
2000
Pesanteur à la surface (m/s2)
0,21
Vitesse de libération (km/s)
0,58
Albédo
0,5
Magnitude visuelle apparente
16,8
Caractéristiques orbitales
Distance moyenne au centre de Pluton (km)
19 600
Période de révolution sidérale (j)
6,38725
Période de rotation sidérale (j)
6,38725
Inclinaison de l'orbite (°)
0,0
Excentricité de l'orbite
0,0

Pluton.
Les meilleures images dont on disposait de Pluton et de Charon avant la mission
New Horizons.  Elles montraient des détails reconstitués de la surface des deux planètes
naines à partir de l'analyse de leurs variations d'éclat selon leur orientation
par rapport à la Terre. Les couleurs sont fictives. Credit Pluton (à gauche) : Eliot Young (SwRI)
et al., NASA, Charon : M. W. Buie (Lowell Observatory), D. J. Tholen (U. Hawaii), and K. Horne (St. Andrews).

.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2015. - Reproduction interdite.