.
-

Champollion

Jean-François Champollion est un savant égyptologue, né à Figeac (Lot) en 1790, fut nommé dès 1809 professeur-adjoint d'histoire à Grenoble. Ayant puisé dans les conversations de Fourier membre de Institut d'Égypte, alors préfet de l'Isère, un goût très vif pour l'étude des antiquités égyptiennes, il conçut le hardi projet d'expliquer les hiéroglyphes. Il communiqua en 1821 et 1822 à l'Académie des inscriptions le fruit de ses recherches, qui fut reçu avec un applaudissement universel. 
-
Champollion.
Jean-François Champollion (1790-1831)-
Tableau de Léon Cogniet (1831).

Après avoir visité les musées égyptiens de Turin et de Rome, il fut chargé en 1828 d'en organiser un semblable à Paris, et en fut nommé directeur. En 1828 et 1829 il visita l'Égypte elle-même et y amassa de précieux trésors d'antiquités; mais il en rapporta uns maladie dont il mourut peu après son retour, en 1831, au moment où ii allait occuper une chaire d'archéologie, créée exprès pour lui. Il avait été reçu à l'Académie 1830.

Son ouvrage le plus important est l'Égypte sous des Pharaons, ou Recherches sur la géographie, la religion, la langue, les écritures et l'histoire de l''Égypte avant l'invasion des Cambyse, 2 vol. in-8, 1814. Champollion a commencé à expliquer les hiéroglyphes, qui étaient restés jusque là indéchiffrables. Il a distingué d'abord trois sortes d'écritures : l'écriture hiéroglyphique proprement dite ou écriture sacrée; l'hiératique ou sacerdotale; la démotique ou vulgaire; il a reconnu en outre que les caractères hiéroglyphiques étaient employés, tantôt comme signes de choses, tantôt comme simples lettres; il avait commencé à rédiger une Grammaire et un Dictionnaire hiéroglyphique, quand la mort l'enleva. l'État fit l'acquisition de ses manuscrits, qui furent publiés de 1834 à 1848. Sa ville natale lui a élevé une statue. (A19).



Alain Faure, Champollion, le savant déchiffré, Fayard, 2004.

Oeuvre d'historien, ce livre se lit comme un roman. Le lecteur est entraîné sur les pas de Champollion, erre comme lui dans l'aventure du déchiffrement des hiéroglyphes; il a les yeux de Champollion sur le monde, partage ses rêves, ses doutes et  les affres de sa santé précaire, sillonne des contrées lointaines en sa compagnie, réagit aux attaques des jaloux qui lui contestent la gloire de sa découverte. Cette somme révèle des épisodes jusqu'ici inconnus de la vie du savant, notamment les années passées à Grenoble où les guerres napoléoniennes et la Restauration eurent un fort retentissement.

Champollion ne fut pas seulement un savant hors de pair : de l'avis de ses contemporains, il avait aussi une "belle âme". Fidèle en amitié et en amour, il se passionna pour l'éducation des enfants. Intègre dans des temps troublés, il fit toujours preuve d'un patriotisme ardent. Avec l'aide d'un frère admirable, Champollion-Figeac, il se construisit en même temps que la France des temps nouveaux.

Champollion ressort de ce livre démystifié mais plus extraordinaire encore, attachant et étrangement moderne. Sa vie est celle d'un génie précoce, poussé par sa famille et ses maîtres, reconnu contre vents et marées. Sans fortune, inquiet de son avenir personnel, malheureux dans sa vie sentimentale, en butte à un pouvoir qui lui retira plusieurs fois son emploi, il n'abandonna jamais son rêve égyptien et réussit face à des rivaux plus favorisés que lui. Il fut bien l'enfant prodige de l'égyptologie. (couv).

Jean-Michel Riou, Le secret de Champollion, Flammarion (roman historique), 2005.
-

Trois amis orientalistes et mathématiciens signent un pacte, celui de rechercher la vérité et de décoder le mystère des hiéroglyphes. Ils partent dans la Vallée des Rois, à la rencontre de la Pierre de Rosette et doivent affronter le danger aidés du déchiffreur Champollion. Un roman historique pas trop historique...

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.