.
-

Chabot

Chabot. - Illustre maison du Poitou, connue dès le XIe siècle, a formé les branches de Retz, Brion, La Grève, Jarnac, Mirebeau et s'est alliée aux Rohan.
Philippe de Chabot, seigneur de Brion, amiral de France, gouverneur de Bourgogne et de Normandie sous François Ier, fut fait prisonnier à la bataille de Pavie en 1525 avec le roi, dont il était le favori. Envoyé en Piémont à la tête d'une armée en 1535, il y fit de rapides conquêtes; mais Montmorency et le cardinal de Lorraine, jaloux de son crédit, l'accusèrent de malversation : il fut livré à une commission présidée par le chancelier Poyet, destitué de sa charge en 1541 et condamné à une forte amende qu'il ne put acquitter. Après plus de deux ans de détention, il obtint, par les instances de la duchesse d'Étampes, la révision de son procès, fut élargi, et même rentra en grâce; mais il mourut peu après, en 1543. On a de lui des cartes maritimes, dressées avant l'invention de la gravure

Léonor de Chabot, fils du précédent, gouverneur de la Bourgogne, refusa d'exécuter les ordres sanguinaires de Charles IX lors de la Saint-Barthélemy.

François Chabot, né en 1759 à Saint-Geniez, dans le Rouergue, était capucin à Rodez lorsque éclata la Révolution. Il en adopta avec fanatisme les principes, jeta le froc, se maria, et fut successivement nommé député à l'Assemblée législative et à la Convention nationale. Il vota toutes les mesures violentes et sanguinaires qui furent prises à cette époque, et devint l'un des membres les plus redoutés du club des Jacobins c'est lui qui créa la dénomination de sans-culottes. En 1794, il fut accusé de malversation par Robespierre, qui immolait alors tous ses rivaux, et fut décapité le 5 avril. Il avait été un des principaux rédacteurs du Catéchisme des sans-Culottes, journal populaire.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.