.
-

Cats

Jacob van Cats (ou Catz) est un poète hollandais, né à Brouwershaven le 10 novembre 1577, mort à Zorgvliet le 12 septembre 1660. Il fit ses premières études à Zierikzee et fréquenta ensuite les Universités de Leyde et d'Orléans où il prit le grade de docteur en droit. Il pratiqua pendant quelque temps la profession d'avocat dans sa ville natale, puis il l'abandonna et se rendit aux Universités d'Oxford et de Cambridge. De retour aux Pays-Bas, il devint pensionnaire de la ville de Middelbourg, puis de celle de Dordrecht, et en 1627 il fut envoyé à la cour de Londres en qualité d'ambassadeur des Provinces-Unies. 

En 1648, il devint garde des sceaux et, en 1652, il retourna en ambassade à Londres. Les hauts emplois politiques et administratifs dont Cats fut investi ne l'empêchèrent pas de se livrer au culte des lettres. Il est l'auteur de nombreuses poésies pleines d'une candeur naïve et remarquables par une imagination riche et féconde, un style clair et une grande pureté d'expression. En dépit de ces brillantes qualités, les oeuvres de Cats tombèrent bientôt dans l'oubli injuste dont Bilderdijk les tira vers la fin du XVIIIe siècle en donnant une nouvelle édition de ses oeuvres. Ce fut une révélation pour le public néerlandais et, depuis lors, la vogue lui est demeurée fidèle. Un monument a été élevé à Cats par la ville de Gand en 1829 et une statue à Brouwershaven en 1853.

Les principales oeuvres de Jacob Cats sont les suivantes Emblemata, poème allégorique (1618); Selfstryt (La lutte contre soi-même) (1620); Proteus en Galathea (1627); Spiegel van den ouden en Nieuwen Tyt (Miroir du passé et du présent) (1632); Gedachten ops laeplooze nachten (Pensées des nuits d'insomnie) (1664); Klagende Maeghden (Vierges plaintives) (1644). Cats est aussi l'auteur d'une curieuse dissertation sur la comète de 1618. Une bonne édition de ses oeuvres a été donnée à Amsterdam (1790-1800, 19 vol. in-12).  (E. H.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,  2009. - Reproduction interdite.