.
-

Caelius Aurelianus. - Une grande obscurité enveloppe l'existence de ce personnage; on a beaucoup discuté sur l'époque où il vivait. Il paraît démontré qu'il est antérieur à Cassiodore, car Pline le Jeune a fait des emprunts à Caelius, et Cassiodore lui-même recommande aux moines, qui avaient adopté sa règle, la lecture de Caelius Aurelius (probablement un extrait des oeuvres de Caelius Aurelianus). Notre personnage naquit, paraît-il, à Sicca, en Numidie. Il n'a été que le traducteur de Soranus, dont il a mis en mauvais latin le Liber de morbis acutis et chronicis, ce précieux monument de la médecine du IIe siècle de notre ère. D'après Haesor, Caelius Aurelianus aurait exercé et enseigné la médecine à Rome.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.