.
-

Cadahalso ou Cadalso (José de), poète né à Cadix le 8 octobre 1741, mort au siège de Gibraltar le 27 février 1782. Descendant d'une des plus vieilles familles de Santander, il reçut sa première éducation à Paris et la compléta par de longs voyages en France, en Italie, en Allemagne, en Angleterre et en Portugal. L'étude des moeurs, de la langue et de la littérature de ces divers pays l'affranchit de maint préjugé national et en fit un des auteurs les plus remarquables de son temps. A son retour en Espagne (L'Espagne au XVIIIe siècle), il entra dans l'armée et s'éleva rapidement au grade de colonel; tout en s'acquittant de ses devoirs militaires, dès l'âge de trente ans, il s'adonna à la littérature, fut en relations continues avec tout ce que l'Espagne renfermait alors de savants, de poètes et d'esprits libéraux, et publia des satires et des poésies très remarquées. Sa mort devant Gibraltar fut presque un deuil public et le gouverneur anglais lui-même tint à assister aux funérailles de cet officier ennemi, si distingué.

Citons parmi ses oeuvres : 

Eruditos a la violeta o curso completo de todas las ciencias, dividido en siete lecciones para los siete dias de la semana; compuesto por Don Josef Vazquez (pseudonyme); Madrid, 1772, pet. in-4; cette fine satire, dirigée contre les érudits superficiels, eut tant de succès que l'auteur publia peu après, sous le même pseudonyme : Supplemento al papel intitulado los Eruditos a la violeta (Madrid, 1772, pet. in-4); cette seconde partie fut aussi bien accueillie que la première;
 2° Ocios de mi juventud, o  poesias liricas de Josef Vazquez (Madrid, 1773, pet. in-4); il y a là quelques traductions assez soignées des classiques anciens et des pièces satiriques et anacréontiques, etc. 
Après la mort de Cadalso, on trouva dans ses papiers : des lettres imaginaires, qui ont été publiées sous le nom de Cartas Marruecas (Madrid, 1793, in-8) et sont un peu dans le genre des Lettres persanes de Montesquieu; une imitation des Nuits de Young (Noches lugubres, Barcelone, 1804, petit in-4) et quelques poésies. On lui attribue aussi deux pièces satiriques sur la vie et les moeurs de Madrid intitulées Anales de cinco dias et Guia de hijos de vecino. (E. Cat).


Editions anciennes - Les oeuvres de Cadalso ont été réédités plusieurs fois au XIXe siècle. On en publia un choix sous le titre de Obras (Madrid, 1803, pet. in-8); une édition complète sous le titre de Coleccion de obras en prosa y en versos de Don José Cadalso, avec notice de Navarrete (Madrid, 1818, 3 vol. pet. in-8). Les Cartas Marruecas ont été réimprimées à Tolosa (1820, in-12), à Boston et Paris (1827, in-12, avec quelques poésies), à Madrid (1830) dans le vol. XIII de la Bibliotheca Rivadeneyra. Les poésies lyriques ont été réimprimées aussi dans le vol. LVI de la même collection. 
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.