.
-

Cacciatore (Niccolo), astronome né à Casteltermini, près de Girgenti (Sicile), le 26 janvier 1780, mort à Palerme le 27 janvier 1841. D'abord professeur de grec au séminaire de Girgenti, puis de géographie à l'école normale de Palerme, il se consacra dès 1798 à l'astronomie, devint en 1800 l'élève de Piazzi, et fut chargé par le célèbre astronome de vérifier la position assignée par Maskelyne à quelques-unes de ses trente-six étoiles principales. Il les mesura toutes de nouveau, étendit à quatrevingt-quatre autres la comparaison directe avec le Soleil, et posa ainsi la base du catalogue de 7646 étoiles publié en 1814 par son maître. Il lui succéda en 1817 comme directeur de l'observatoire de Palerme et devint professeur d'astronomie à l'Université de cette ville.


En bibliothèque - Outre d'intéressants mémoires en italien et en allemand, parus dans les Effemeridi scientif. e letter. per la Sicilia (18331839) et les Astronomischen Nachrichten (1826-1840), il a laissé divers opuscules sur les comètes de 1807, 1814, 1819, et de nombreux ouvrages dont voici les principaux : Sull' origine del sistema solare (Palerme, 1825, in-8); Sulle osservaeioni meteorologiche (Palerme, 1825, in-12); Esercizio di goniometria e di trigonometria sferica (Palerme, 1837).

G. Cacciatore, Elogio di Niccolo Cacciatore, dans le premier volume des Atti deit' academia di Palermo.

Cacciatore (Gaetano), astronome, fils du précédent, né à Palerme le 17 mars 1814. Entré en 1835 à l'observatoire de sa ville natale en qualité d'aide-astronome, il succéda en 1841 à son père comme directeur de cet établissement et professeur d'astronomie à l'Université, prit une part des plus actives à l'insurrection de 1848, dut s'exiler, et ne put rentrer en Sicile qu'avec Garibaldi, en 1860.

Le nouveau gouvernement italien le réintégra naturellement dans toutes ses fonctions. Il devint par la suite doyen de la Faculté des sciences de Palerme, directeur de l'école d'application des ingénieurs et membre de nombreuses sociétés savantes de l'Italie et des pays étrangers. Il s'est surtout préoccupé d'améliorer l'installation et les instruments de l'observatoire de Palerme et a séparé l'observatoire astronomique de l'observatoire météorologique. (Léon Sagnet).



En bibliothèque - Il a publié de 1842 à 1849 un Annuario del Osservatorio di Palermo, qui a été continué pendant quelques années par Ragona-Scina, et dans lequel il a fait paraître d'importants travaux sur les comètes, Neptune, les étoiles filantes, les marées, etc. On lui doit en outre un volume d'observations sur l'éclipse de soleil du 22 décembre 1870, différents mémoires insérés dans les Effemeridi scient, e letter. per la Sicilia (t. XXVIII, n° 78) et le Giornale di science naturali ed economiche del Istituto tecnico di Palermo (1866 à 1869), et les ouvrages suivants : Progetto di riordinamento degli studii meteorologici in Italia (Palerme, 1875); Il P. Angelo Secchi (Palerme, 1878), Il passaqio di Venere sul disco del sole il 8 dec. 1882 (Palerme, 1883).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.